Le mascara bio pour sublimer le regard avec douceur

Tout le monde rêve d’un regard profond sublimé par une frange de cils dense. Ce rêve est concrétisé par l’élément maquillage phare qui se retrouve dans toutes les trousses dignes de ce nom : le mascara. La tendance est aujourd’hui au mascara bio pour ses nombreux bienfaits. Pour celles qui hésitent encore, nous vous présentons les différences d’avec un mascara conventionnel et vous aidons à bien choisir.

Profitez pleinement de votre e-cigarette avec un e liquide approprié

Le liquide de la cigarette électronique est un élément indispensable pour vapoter pleinement. Cependant, il existe une variété de produits, d’où la nécessité de choisir celui qui vous conviendra le mieux.

Choisissez le e liquide le plus approprié

Lorsque vous êtes à la recherche d’un e liquide pas cher, vous souhaitez surtout obtenir le meilleur rapport qualité prix. De ce fait, n’hésitez pas à découvrir les différentes possibilités sur des sites spécialisés ou dans une boutique physique.

Dans certains cas, des packs découvertes sont proposés aux débutants avec un ensemble de saveurs. Si vous n’êtes pas spécialiste dans ce domaine, n’hésitez pas à faire confiance aux différentes recommandations.

Avec un pack débutant, vous avez non seulement une cigarette électronique, mais également plusieurs e liquides sélectionnés pour leur efficacité et pour leur très bon rapport qualité prix. Une excellente opportunité pour découvrir des saveurs et vous faire plaisir avec des arômes insoupçonnés.

Connaissez-vous le Mix N’Vape ?

Le Mix N’Vape est une pratique très courante dans la cigarette électronique pas chère. Il s’agit d’un grand format avec la possibilité de rajouter un booster de nicotine. Par conséquent, il est préconisé d’acheter directement des flacons grand format et ensuite vous procédez vous-même à l’injection de la nicotine.

  • Plusieurs avantages sont à dénoter dans ce procédé, tout d’abord une économie substantielle, car le produit vous reviendra moins cher que l’achat d’un petit flacon.
  • Ensuite, vous décidez vous-même du taux de concentration en nicotine. Pour un vapoteur occasionnel, il est recommandé de ne pas mettre une concentration trop forte. Mais au fur et à mesure de vos habitudes, vous allez pouvoir doser différemment l’ensemble.
  • Par ailleurs, vous avez peut-être un produit de prédilection, malheureusement celui-ci ne vous convient pas, car vous n’avez pas le taux de nicotine que vous souhaitez. Ainsi, ce ne sera plus un problème pour en profiter, car vous allez définir vous-même le taux le plus approprié.

Que diriez-vous de fabriquer vous-même votre e liquide ?

Au-delà des flacons traditionnels en 10 ml et des liquides Mix N’Vape, vous allez découvrir une troisième possibilité, particulièrement intéressante et économique. Cette possibilité repose sur la possibilité de confectionner vous-même votre e liquide.

Vous définissez vous-même la quantité que vous souhaitez produire et encore une fois il s’agit d’une méthode économique. Le DIY est une excellente opportunité pour concevoir le e liquide qui vous conviendra et de façon unique.

Pour y parvenir, il est important de définir la gamme d’arômes que vous préférez ou la saveur que vous affectionnez particulièrement. En la matière, vous n’aurez que l’embarras du choix et il suffira de l’adapter par rapport à vos goûts.

Par ailleurs, vous allez décider vous-même de la concentration en nicotine en utilisant le booster. Cependant, il faudra faire preuve de patience, car il faut prendre en compte le temps de maturation du e liquide.

Conclusion

Afin de vous faire plaisir avec votre cigarette électronique, il est important de choisir un e liquide approprié. Les possibilités sont nombreuses et n’hésitez pas à les tester.

Le lait bio : une source de calcium illimitée

Quand vous achetez du lait, deux choix s’offrent à vous : lait classique ou lait bio. Savez-vous qu’ils diffèrent en de nombreux points. Si votre choix est axé sur le lait qui dispose du « logo bio », les normes de qualité sont très sévères. Découvrez pourquoi le processus de production utilise le libellé « biologique ».

Les grands principes du lait bio

Le lait bio est très prisé par les Français. Le marché en 2019 a atteint un taux de 11 %. Voici les grands principes qui font le lait bio :

Origine bio : l’élevage et la naissance des vaches laitières bio doivent se faire dans des exploitations bio. Il s’agit d’exploitations qui font l’objet d’une norme spécifique comme le bio français, par exemple. L’alimentation de ces vaches doit également être bio.

Beaucoup d’espace : le nombre de vaches par hectare est limité en raison de leur bien-être. De cette manière, ces dernières ne se piétinent pas.

De l’air à volonté : les pâturages interviennent autant que possible. Les vaches doivent y brouter dès que la météo et l’état des sols sont favorables. Les vaches laitières bio sortent en plein air environ 267 jours/an.

Des médecines alternatives : si jamais les vaches tombent malades, la médecine douce est préconisée aux dépens des antibiotiques. L’acupuncture, l’aromathérapie, l’homéopathie ou l’ostéopathie en sont de bons exemples. Ainsi, le consommateur n’ingère aucun antibiotique. Pour cela, l’éleveur doit avoir une connaissance accrue des animaux afin qu’il puisse détecter rapidement les signes de maladie sur sa vache.

Des étables soignées : l’étable est aménagée en respectant les normes imposées améliorant les conditions de vie de la vache (une surface minimale de 6 m2/vache). L’animal doit également profiter d’une bonne luminosité et d’une aération optimale.

Crédit photo: Valentyn volkov

Les nutriments contenus dans le lait

À l’instar du lait de coco bio, du lait d’amande bio ou encore du lait d’anesse bio, le lait de vache bio contient des nutriments qui font du bien à notre organisme :

Calcium : le lait est une véritable source de calcium. Ce minéral abonde dans le corps humain, notamment dans les os. Le calcium est aussi un excellent coagulateur de sang. Celui-ci joue un rôle primordial sur la contraction des muscles et sur la pression sanguine. Faites le plein d’énergie de votre petit bout avec le lait infantile bio. Il favorise la formation des dents et des os et maintient leur santé.

Vitamine A : cette vitamine polyvalente présente dans le lait bio ou le lait ribot occupe une place importante dans plusieurs fonctions du corps. Elle participe à la croissance des dents et des os.

Vitamine B2 : le lait bio fournit de la vitamine B2 connue sous le nom de riboflavine. Elle est énergisante et contribue à la réparation des tissus, la formation de globules rouges et la production d’hormones.

Vitamine B12 : celle-ci s’associe avec la vitamine B9 pour fabriquer des globules rouges et du tissu osseux.

Vitamine D : le lait bio regorge de vitamine D qui améliore la santé des os et des dents. Qu’il s’agisse de lait liquide ou de lait en poudre bio, les apports sont les mêmes.

Phosphore : le lait bio apporte du phosphore à l’organisme. C’est le deuxième minéral le plus présent après le calcium. Il renforce le renouvellement des tissus et à leur croissance. Le lait bébé bio aide dans la formation et le maintien de la santé des dents et des os grâce au phosphore qu’il possède.

Sélénium : ce minéral qui compose le lait bio prévient la formation de radicaux libres dans l’organisme.

Les bienfaits du lait bio

Comme nous l’avons vu précédemment, le lait bio comporte plusieurs minéraux et vitamines dont le calcium et la vitamine D qui assurent le maintien de la santé osseuse. Il sert aussi dans la fabrication de savon au lait de chèvre bio, par exemple.

Le calcium prévient contre des maladies cardiovasculaires, l’obésité et l’hypertension artérielle. Des études ont rapporté que certains composés bioactifs dont le lait est constitué auraient des effets bénéfiques sur la santé. La lactoferrine en fait partie.

  • La consommation de lait bio est reliée à un meilleur profil des lipides sanguins. Cette habitude permettrait de maintenir des taux sanguins élevés en bon cholestérol. Ce dernier fait office de protection contre les maladies cardiovasculaires.
  • Le calcium dans le lait bio procure une meilleure tension artérielle. Une consommation quotidienne de 3 à 4 parts de lait bio combinées à des fruits et légumes frais peut réduire les risques de tension artérielle chez les personnes dont la tension est légèrement élevée.
  • Selon des études menées, le calcium laitier est associé à un IMC (Indice de Masse Corporelle) bénéfique pour la santé. Il semblerait que le lait bio aurait un effet anti-obésité. Une consommation de 3 parts de lait/jour pourrait entraîner une perte de poids.
  • La consommation de lait bio est gage d’une meilleure densité osseuse prévenant l’ostéoporose par la même occasion.

A lire: Qu’est ce que le bio français ?

Focus beauté naturelle : le Déodorant bio

Efficace, c’est le terme qui représente le plus le déodorant bio ! Il combat la transpiration et prend soin de nos aisselles. Ce produit d’hygiène est acteur du développement durable et respecte notre épiderme ainsi que l’environnement. Voici tout ce que vous devez savoir à propos du déodorant naturel et bio.

Huile d’olive bio, le remède miracle

L’huile d’olive bio a toujours été prisée pour ses propriétés culinaires hors du commun. La cuisine méditerranéenne ne jure que par elle. Effectivement, ceux qui prônent un mode de vie sain sont très amateurs de cette huile qui prend soin de nos ongles, notre peau, nos cheveux et notre organisme. Quels sont les secrets de l’huile d’olive bio et quels sont ses bienfaits ? On vous dévoile tout dans cet article !

Tout savoir sur l’huile d’olive bio

Comparée à une huile grasse et une huile sèche, cette huile végétale bio reste neutre quand on la touche. Elle dégage une odeur légèrement fruitée et se compose d’actifs naturels. L’huile d’olive est issue de matières grasses extraites des olives. Ces dernières proviennent d’oliveraies cultivées sous un climat méditerranéen. Un soin minutieux a été apporté au tri des fruits avant leur récolte. Les olives endommagées ou qui ont été récoltées tardivement fournissent une huile acide et sont mises à part.

L’huile d’olive qui comporte le logo bio existe depuis l’Antiquité. Elle est un incontournable des soins de beauté. Jadis, les femmes et les hommes qui voulaient un teint de pêche l’ont adoptée.

Comment la choisir ?

Pour que les effets soient visibles et perdurent dans le temps, il est conseillé de se tourner vers une huile bio extra-vierge. Celle-ci est obtenue par un procédé mécanique sans extra. L’huile obéit à des caractéristiques gustatives et chimiques surtout sur le pourcentage d’acidité (qui est inférieur à 0,8 %). Elle doit être de première pression à froid de la chair du fruit, pure à 100 % et dénuée de solvant. La qualité est également un critère important. Pour cela, soyez attentif(ve) aux labels AOC, AOP et aux labels biologiques.

Promo -8%
  • tunisie
  • huile d'olive vierge extra
  • extraite à froid
amazon
Voir plus Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Ses nombreux bienfaits

L’huile d’olive bio présente un grand nombre d’effets bénéfiques pour :

  • la santé ;
  • la peau ;
  • es cheveux ;
  • les ongles.

Pour la santé

Riche en vitamines A, D, E et K et en acides gras (acide palmitique, acide oléique, acide linoléique), l’huile d’olive bio est excellente pour la santé. Sa consommation assure la diminution de taux de cholestérol dans le sang et la baisse du risque des maladies cardiovasculaires.

Les individus qui suivent une diète sont également friands d’huile olive bio. Cette dernière se substitue efficacement au beurre, à la margarine et à la mayonnaise. Dans le cadre d’un régime, elle s’utilise pour assaisonner une salade et pour la cuisson de certains aliments. Veillez tout de même à ne pas vous en servir pour la friture.

Crédit photo: Julia Sakelli

Pour la peau

L’huile d’olive est reconnue pour ses vertus anti-âge, elle éloigne le vieillissement cutané. Riche en antioxydants, elle se débarrasse des radicaux libres et aide les tissus cutanés à se régénérer. Résultat : les rides sont atténuées, car la peau est redensifiée. Bref, l’huile bio favorise le renouvellement cellulaire et stoppe le vieillissement prématuré.

Elle est l’alliée de tout type de peaux, de la plus mature en passant par la sèche jusqu’à la plus sensible. Grâce à ce type d’huile, les peaux grasses et les peaux mixtes se rééquilibrent et ne produisent pas un excès de sébum lorsque la personne est stressée. En l’appliquant sur le corps et en massant légèrement, dites également adieu aux vergetures et à la peau d’orange !

Véritable soin nourrissant et hydratant, cette huile végétale bio lutte contre les irrégularités de la peau générée par la sécheresse. Ses pouvoirs apaisants traitent les irritations, les inflammations et les eczémas. En hydratant l’épiderme, elle fait office de barrière naturelle contre les agressions extérieures comme la pollution, par exemple.

Pour les cheveux

Ceux et celles qui évoluent dans un espace bio tel qu’une coiffure surnomment l’huile d’olive bio de « loup blanc ». Généralement, cette dernière répond aux besoins des cheveux secs, abîmés et ternes et les chouchoutent. Elle déploie ses plus beaux atouts en leur offrant souplesse et éclat. Grâce à ses propriétés réparatrices, l’huile donne une nouvelle jeunesse à la fibre capillaire en éliminant les écailles. Après quelques applications, les cheveux rêches ne sont plus d’actualité.

Pour les ongles

Pour vos ongles, l’huile d’olive bio fait des merveilles. Pure, elle ramollit vos cuticules et les rend faciles à enlever. Vos ongles deviennent robustes et ne sont plus cassants. Versez-en quelques gouttes dans un bol d’eau tiède citronnée durant votre manucure maison.

En tant que soin de beauté et de santé, l’huile d’olive bio est irremplaçable. N’hésitez pas à l’intégrer dans votre routine beauté quotidienne et hebdomadaire.

A lire: Comment fabriquer son diffuseur d’huiles essentielles ?

Le pain bio : étapes de fabrication rigoureusement contrôlées

Le pain, véritable icône alimentaire en France, est prisé pour son goût, son odeur et ses qualités nutritives. Il fait partie de tous les repas quotidiens : au petit déjeuner, au déjeuner, au souper, au dîner et même en tant que pain du soir en collation à la fin de la soirée. Il existe une grande variété de pains pour répondre à nos besoins personnels et à nos soucis en matière de santé. À l’ère où les tendances évoluent vers le bio, l’alimentation n’est pas en reste. Les boulangers s’adaptent tout naturellement au concept du pain bio.

Qu’est-ce qu’un pain bio ?

Un pain est dit bio lorsque le boulanger respecte la liste des ingrédients que la réglementation exige pour sa fabrication. Le pain bio doit être composé d’au moins 95 % d’ingrédients qui sont issus de l’agriculture biologique. Il doit comporter :

– Une farine issue de l’agriculture biologique. Le boulanger doit obligatoirement s’en assurer et vérifier le logo bio sur chaque bon de livraison, chaque facture et chaque sac de farine.

– Une farine garantie sans OGM, la levure non chimique autorisée par la commission européenne.

– Un sel qui ne contient aucun additif.

– Une eau potable dont l’analyse date de moins d’un an.

– Un levain issu de farine bio.

Le pain bio doit également être en conformité avec la réglementation AB. Le boulanger doit aussi tenir compte des listes des additifs alimentaires et des auxiliaires.

Un pain qui n’est pas bio présente une forte teneur en nitrate et également en résidus de pesticides. Le pain bio bénéficie de traitements phytosanitaires méticuleux des graines qui servent, par exemple, à la fabrication de pain complet.

Pour profiter au maximum des bienfaits de l’agriculture biologique sur notre santé, il est recommandé de manger du pain complet bio.

Quels sont les différents types de pain bio ?

Qui dit types de pains bio dit types de farine. En fonction du métabolisme de chacun et des quantités consommées, vous pouvez varier les goûts. Quand vous entrez dans un magasin bio, vous aurez le choix entre une grande variété de pains bio qui sont fabriqués avec des farines différentes.

Crédit photo: Alexskopje

En général, une boulangerie bio propose des pains bio de fabrication artisanale, avec une fermentation au levain naturel. Le mode de fabrication est beaucoup plus minutieux que pour un pain traditionnel. Le pétrissage est plus lent, le façonnage se fait à la main. Ce type de pain est le plus souvent cuit au four à bois. Les farines utilisées sont les suivantes :

  • Le froment. C’est la céréale la plus utilisée en France.
  • Le kamut. C’est un blé ancien plus riche en protéines que le froment. Les pains bio à base de kamut sont recommandés aux sportifs et aux gens actifs.
  • Le pain au levain à l’ancienne. Le levain à l’ancienne vient de la fermentation spontanée d’eau et de farine, auquel on n’ajoute aucun élément chimique ni conservateur. Le pain bio au levain à l’ancienne est un pain de qualité supérieure avec un index glycémique plus faible que pour un pain blanc.
  • Le sarrasin ou l’épeautre. Ces deux céréales sont appréciées des personnes qui réclament du pain sans gluten pour des raisons de confort alimentaire.

Quels sont les bienfaits du pain bio ?

Le premier avantage est la qualité nutritive conférée par 95 % d’ingrédients de nature biologique pour la fabrication d’un pain bio. Le pain est une source d’énergie qui apporte du carburant au cerveau et aux muscles. Le pain bio est encore plus riche en protéines végétales, fibres, lipides, oligo-éléments, minéraux et vitamines.

Puis les boulangers peuvent souvent utiliser des ingrédients nobles comme des farines très riches en minéraux. L’eau utilisée est purifiée et le sel marin non raffiné. Le pain est une source de bien-être, mais le pain bio conserve nettement mieux les qualités nutritionnelles du grain dans le pain complet bio aux germes ou aux céréales.

Le pain bio ne s’achète pas obligatoirement chaud et il se conserve plus longtemps que le pain blanc. Il procure un sentiment de satiété qui nous évite de grignoter entre les repas. L’indice glycémique du pain complet bio au levain est modéré, car celui-ci est inférieur à 70.

Le pain est l’aliment symbole de convivialité et de générosité qui s’invite sur toutes les tables et à tous les repas. Le pain bio offre encore plus d’éléments bénéfiques que le pain traditionnel.

A lire: Le pain du soir: Bon ou mauvais ?

Ce qu’il faut savoir sur le coton bio

Le bio prend de plus en plus de place dans la vie des Français. La raison en est simple : un mode de vie sain et une participation dans le développement durable. Chaque secteur est concerné : les aliments, les produits d’hygiène, les cosmétiques, les produits d’entretien, les vêtements… Dans cet article, nous allons parler du coton bio qui fait partie de la grande famille des textiles bio : soie, chanvre, laine, lin, etc.

Qu’est-ce que le coton ?

Le coton est une fibre végétale que l’on trouve autour des graines des cotonniers. Les cotonniers sont des arbres qui poussent essentiellement dans les régions tropicales et aussi les zones subtropicales arides. Ces arbres peuvent atteindre 10 mètres de haut. Mais en culture, leur taille est limitée à 1 ou 2 mètres pour faciliter le ramassage du coton. Le coton provient des fibres blanchâtres et soyeuses sortant des grandes fleurs blanches ou jaunes du cotonnier. Ce sont ces fibres qui sont utilisées pour les vêtements, sacs ou autres produits.

Quand parle-t-on de coton bio ?

La principale différence réside dans la culture du cotonnier pour obtenir du coton bio. Cette culture spécifique requiert :

– Aucun traitement des graines avant la plantation.

– Une longue saison végétative.

– Beaucoup de soleil.

– L’absence de pesticides et d’insecticides de synthèse.

– L’utilisation de fumier, de compost et d’engrais organiques.

– Une consommation d’eau réduite de moitié grâce à la non-utilisation de pesticides.

– Une rotation des cultures afin d’oxygéner la terre, de la préserver et de casser le cycle des maladies.

C’est à partir du coton bio que sont fabriqués les tissus coton bio, les langes coton bio et tout vêtement coton bio comme un tee-shirt coton bio.

Comment reconnaître le coton bio ?

Pour aider les consommateurs à distinguer le coton bio du coton normal, des labels de certification internationale ont été développés. Ces labels contrôlent et gèrent l’appellation BIO. Plusieurs cas de figure sont possibles. Le label peut certifier :

Crédit photo: BCFC
  • le coton et sa culture ;
  • le vêtement fini, en tant que t-shirt coton bio, par exemple ;
  • le processus de fabrication dans son intégralité ;
  • une marque.

Actuellement, le label GOTS est celui qui garantit le mieux les textiles en coton bio. Celui-ci n’accepte le terme BIO que si le produit contient au moins 95 % de fibres biologiques certifiées.

Viennent ensuite les autres labels tels que :

– Le label OCS 100 pour lequel le textile certifié doit être constitué de 95 à 100 % de matières bio.

– L’Écolabel européen qui concerne essentiellement l’environnement.

– Le Label OCS Blended : le textile doit être conçu avec au moins 5 % de matières premières biologiques.

– Le label Oeko Tex qui garantit l’absence de substances nocives.

Quels sont les bienfaits du coton bio ?

Le coton certifié bio est bien meilleur aussi bien pour les Hommes que pour l’environnement.

Pour les Hommes

Le coton bio est plus doux que le coton classique. Sa culture sans produits chimiques toxiques permet de garantir des textiles plus sains et écologiques. Après récolte, il est blanchi à l’eau oxygénée au lieu de chlore. Il est ensuite coloré avec des teintures sans métaux lourds. Il est donc moins irritant pour la peau. Le coton bio offre une bonne circulation de l’air entre les fibres. Ce qui limite la transpiration excessive et régule mieux la température. Il est utilisé à l’échelle mondiale pour protéger les nouveau-nés par l’utilisation de langes coton bio. Il est aussi plébiscité dans le secteur médical pour les bandages. Il en est de même pour les tissus coton bio et tout type de vêtement coton bio comme le très apprécié t-shirt coton bio.

Pour l’environnement

Le coton bio est cultivé uniquement avec des insecticides naturels et du compost naturel. La méthode d’agriculture du coton bio limite la contamination de l’eau, respecte donc l’environnement. Celle-ci permet également d’améliorer la santé des sols en l’oxygénant et en en préservant la richesse. Mais pas seulement les sols : les moyens d’existence des agriculteurs se retrouvent aussi améliorés. Comme les substances chimiques sont très chères, la culture bio revient moins cher. Les producteurs peuvent ainsi réduire le coût de leurs investissements. L’utilisation de l’eau est aussi limitée, le coton bio nécessitant beaucoup moins d’arrosage que le coton classique.

A lire: Tout savoir sur le psyllium blond bio

Qu’est-ce que le bio français ? quelques mots pour comprendre

Les consommateurs français sont de plus en plus séduits par le bio. La raison est qu’ils veulent prôner un mode de vie sain et devenir acteurs du développement durable. Viandes, produits laitiers, fruits et légumes, vêtements, mais aussi cosmétiques et produits d’entretiens intègrent notre quotidien en mode bio. Focus autour de ce sujet qui passionne bon nombre d’entre nous !

Le bio, qu’est-ce ce que c’est exactement ?

Ce terme désigne une denrée alimentaire ou un produit issu de la culture biologique. Le mode de production utilisé se fait naturellement sans aucune substance chimique. L’agriculture bio a vu le jour dans les années 20 suite à un mode de production alternatif utilisé par des agriculteurs, des agronomes et des médecins.

Le français bio est respectueux de l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité. Il fonctionne via le principe de rotation des cultures et utilise des matières organiques qui ont subi un recyclage.

Quelques produits bio qui gagnent à être connus

Dans un magasin bio, vous trouverez les produits essentiels du quotidien en commençant par la cosmétique, les vêtements, en passant par les aliments jusqu’aux produits d’entretien. Selon une étude récente, environ la moitié des Français ont déjà acheté au moins une fois dans leur vie un produit bio. Parmi les produits alimentaires et non alimentaires bio, il y a :

  • les cosmétiques : le maquillage, le lait corps ou visage, la crème, le parfum, la dentifrice, le coton-tige bio, les huiles essentielles bio ;
  • les compléments alimentaires : la spiruline bio… ;
  • les produits d’hygiène : le savon, le gel douche, le shampoing bio ;
  • les produits alimentaires : viandes, fruits et légumes, biscuits, vins, laitages, confitures, jus de fruit, la boulangerie bio, etc. ;
  • les produits bio nettoyage et entretien : le liquide vaisselle, les détartrants, la lessive, les désinfectants… ;
  • les textiles bio : coton bio, soie, chanvre, lin, laine…
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Pourquoi une alimentation biologique ?

Consommer bio est avant tout un geste honorable pour notre environnement. La culture bio n’endommage pas les sols et les protège de l’érosion. Certaines personnes ont avancé que les aliments bio sont plus juteux et savoureux. Chacun pourra en juger soi-même et se faire sa propre idée.

Manger bio vous évite l’ingestion de pesticides ou d’antibiotiques visibles dans l’alimentation animale et végétale classique. Selon Raphaël Gruman, diététicien-nutritionniste, « les aliments non transformés sont plus sains pour notre organisme ».

Crédit photo: Rimma Bondarenko

Des études menées ont rapporté que les fruits et légumes qui proviennent de l’agriculture bio sont plus riches en polyphénols antioxydants, en phosphore et en caroténoïdes. Ceux-ci prennent donc soin de notre santé cardiovasculaire. Pour qu’ils conservent leurs atouts, consommez-les sans les éplucher. Leur peau vous offre le plein de vitamines dont votre corps a besoin.

Le lait bio est aussi un incontournable, car il concentre une bonne quantité d’acide gras oméga 3, bon pour le cœur. Même chose pour la viande bio, celle-ci est dépourvue d’antibiotiques. Les animaux ont été nourris, eux aussi, par une nourriture biologique.

Les labels bio en France

Sachez qu’en France les labels bios sont encadrés par la loi. Il est plus strict et plus exigeant que le bio européen et encore plus que certains labels étrangers. Il est alors important de prioriser le bio français pour les consommateurs dans l’Hexagone. Cela réduit l’impact carbone, étant donné que le trajet est limité.

Avant de mettre un produit dans votre panier, vérifiez que le logo bio est bel et bien visible sur l’étiquette. Ils se déclinent en deux catégories :

– le logo AB ;

– le logo Bio Europe (avec un fond vert et des étoiles blanches).

Vous pouvez également retrouver d’autres labels comme Bio Cohérence ou Demeter.

Bio Europe : ce label européen doit être affiché sur les emballages des produits certifiés BIO depuis 2010. Il signifie que la culture ne comporte pas de pesticides ni d’engrais chimiques de synthèse.

Demeter : l’association Demeter rime avec agriculture biodynamique, et cela, depuis 1928. Il s’agit d’un mode de production s’adaptant aux cycles planétaires et lunaires. L’objectif étant de supprimer l’usage de produits chimiques pour la protection des végétaux et des sols.

Bio Cohérence : cette certification est plus stricte. Dans son cahier des charges, elle impose des produits qui sont cultivés et transformés sur le sol français. Les fermes et entreprises ainsi que les structures agricoles doivent être françaises. L’association œuvre pour que chacune d’elles perçoive un revenu correct.

A lire: Pourquoi utiliser du shampoing bio ?

Pourquoi installer un diffuseur d’huiles essentielle dans la voiture ?

Entre les déplacements professionnels et personnels, vous passez beaucoup de temps dans votre voiture. Par ailleurs, vous avez des vêtements de sport qui traînent, vous fumez dans votre voiture ou bien vous avez des poils d’animaux. Résultat, les mauvaises odeurs s’accumulent et vous n’arrivez pas à les faire partir. Cependant, il existe une solution en utilisant des huiles essentielles.

Une solution de purification très appréciable permettant à la fois de parfumer l’habitacle de votre voiture et donc de chasser les mauvaises odeurs. La solution consiste à choisir un diffuseur huile essentielle voiture correspondant à ce que vous recherchez et à votre budget.

Les différents types de diffuseur d’huile essentielle

  • Dans un premier temps, vous allez trouver sur le marché des clips de ventilation. C’est un type de diffuseur assez courant qui se fixe directement au niveau des bouches d’aération de votre véhicule. La dissipation s’effectue lentement lorsque vous utilisez la climatisation ou la ventilation de la chaleur de votre véhicule. Différents types sont également existants sur le marché avec la possibilité d’avoir des tampons pour que l’huile essentielle s’imprègne davantage. C’est en quelque sorte un réservoir rechargeable avec une bonne durabilité.
  • L’autre possibilité consiste à s’orienter vers un diffuseur USB. Un autre appareil particulièrement populaire que vous branchez sur votre allume-cigares, correspondant à une prise de 12 V. La majorité de ces diffuseurs fonctionne par ultrasons et utilise à la fois une combinaison d’huile et d’eau. Cependant, certains modèles fonctionnent uniquement avec des huiles essentielles pures. Il est donc impératif de prendre ces renseignements afin de choisir des huiles essentielle pour diffuseur USB. Avec cette technologie, le diffuseur envoie une fine brume dans l’air et selon le modèle que vous avez choisi vous aurez la possibilité de régler la vitesse. D’autres modèles plus haut de gamme sont utilisés pour humidifier l’air et ils possèdent une LED afin de vous constituer une ambiance agréable.
  • La dernière solution consiste à investir dans un diffuseur d’huiles essentielles pendentifs sur le rétroviseur. Un autre modèle élégant avec une variété de couleurs et de formes. Généralement, vous avez une fiole en verre et celle-ci est équipée d’un bouchon en bois. Bien que le diffuseur soit moins puissant que les autres modèles précédents, il présente l’avantage d’être très élégant et de proposer un parfum d’ambiance très puissant. De ce fait, vous allez pouvoir vous débarrasser rapidement des mauvaises odeurs.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Les raisons de choisir un diffuseur d’huiles essentielles pour la voiture

Son avantage premier repose sur l’élimination des odeurs. En effet, vous en avez peut-être assez d’avoir des odeurs désagréables dans votre voiture. Alors plutôt que d’utiliser des produits chimiques traditionnels et des nettoyants classiques, vous pouvez faire le choix d’utiliser des huiles essentielles. Par ailleurs, vous choisissez le parfum qui vous convient le mieux, et le moins que l’on puisse dire c’est que les possibilités sont particulièrement nombreuses.

Dans ces conditions, lorsque vous montez dans votre voiture, vous n’allez plus être dérangé par une odeur désagréable, bien au contraire. Un parfum envoûtant sera présent et dans certains cas c’est une excellente solution pour vous soulager du stress. Vous commencez votre journée de bonne humeur et vous n’avez plus les odeurs désagréables qui collent sur vos vêtements.

Si vous décidez de choisir un diffuseur à ultrasons, c’est-à-dire un modèle utilisant un réservoir d’eau, vous profiterez d’une technologie supplémentaire avec la fonctionnalité d’humidification. La qualité de l’air ambiant sera grandement améliorée dans le but de l’assainir.

Crédit photo: Pixelshot

Le prix d’un diffuseur d’huiles essentielles de voiture

Maintenant que vous connaissez mieux les différentes fonctionnalités et les différents avantages de ce dispositif, il est important de se pencher sur la question de la tarification. Si vous avez un budget de moins de 20 €, vous aurez de toute manière accès à une grande variété de diffuseur. Généralement ce sera des modèles en support sur le rétroviseur ou des clips de ventilation.

Par contre, si vous pouvez mettre plus de 20 €, n’hésitez pas à investir dans un diffuseur d’huiles essentielles USB.

Conclusion

Parfumer votre véhicule est une excellente initiative dans le but de vous débarrasser des mauvaises odeurs. À chaque fois que vous allez monter à bord, vous allez être envoûté par une atmosphère particulièrement agréable.

A lire: La spiruline bio: Le dossier complet

Comment faire pour choisir son diffuseur d’huiles essentielles ?

Sur le marché, vous allez trouver différents appareils avec des écarts de prix parfois conséquents. Par ailleurs, si vous vous penchez sur la question, vous allez très vite constater qu’il existe différentes technologies de diffusion. De ce fait, il est normal de s’interroger sur le fait de savoir quel est le meilleur diffuseur huile essentielle.

L’utilisation d’un diffuseur par nébulisation

Ce type de diffuseur permet de diffuser une huile essentielle de manière légère en libérant des particules de petite taille. De ce fait, elles restent beaucoup plus longtemps dans l’atmosphère. De plus, si vous avez une pièce volumineuse, le diffuseur par nébulisation ne posera aucun problème pour son usage. Cependant, il n’est pas recommandé de l’utiliser dans une chambre à cause du bruit de l’appareil. La propulsion de l’air s’effectue grâce à la présence d’une petite pompe ou d’un moteur qui n’est malheureusement pas silencieux.

Pourquoi choisir un diffuseur par brumisation ?

D’apparence, il ressemble fortement au modèle précédent. Néanmoins, la diffusion reste moins efficace, car il faut savoir que les huiles essentielles sont alors mélangées avec de l’eau. Par conséquent, la durée olfactive demeure moins grande, mais vous permettra tout de même d’obtenir une ambiance de bien-être.

Cependant, ce diffuseur huile essentielle électrique reste particulièrement apprécié pour sa discrétion. Le petit clapotis que vous entendez n’est pas sans rappeler le bruit d’un ruisseau.

N’oubliez pas également de prendre en considération la surface de diffusion et avec ce type d’appareil vous pouvez couvrir une surface entre 30 et 50 mètres carrés.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le choix d’un diffuseur par chaleur douce

C’est un diffuseur huile essentielle électrique ne possédant pas de technologie avancée. Néanmoins, il reste tout de même très efficace et il a l’avantage d’être parfaitement abordable sur le plan de la tarification. Pour moins de 30 €, vous pouvez en faire l’acquisition. Mais ce n’est pas son seul avantage, bien qu’il ne soit pas onéreux, il permet de diffuser des huiles essentielles en toute discrétion. C’est également un appareil silencieux, vous pouvez donc l’utiliser dans n’importe quelle pièce de votre habitation.

Un diffuseur par ventilation

Si vous cherchez un autre diffuseur huile essentielle électrique, sachez qu’il existe la technologie par ventilation. Son principe de fonctionnement est extrêmement simple, car il vous suffira de choisir des huiles essentielles pour diffuseur compatible et vous les déposez sur un support spécifique. Vous bénéficiez alors d’une diffusion pure, car cette fois-ci il n’y a pas de mélange avec de l’eau. Cependant, l’usage de ce type d’appareil se fait généralement dans des pièces peu volumineuses.

Crédit photo: Microgen

D’autres critères à prendre en considération

Maintenant, vous savez qu’il existe différentes technologies afin de profiter des huiles essentielles.

Mais avant de faire définitivement votre choix, n’oubliez pas de prendre en considération le prix du diffuseur. Si vous avez un budget plus important, vous pouvez sans aucun problème vous orienter vers la brumisation ou vers la nébulisation. Ce sont des techniques très efficaces permettant une diffusion optimale de vos huiles essentielles. Cependant, si vous avez un budget plus limité et que vous désirez vous faire plaisir, cela reste possible en choisissant cette fois-ci un diffuseur à chaleur douce. Néanmoins, il vous faudra obligatoirement le mettre en place dans une pièce inférieure à 20 m².

Voilà pourquoi nous passons directement au deuxième critère dans le choix d’un diffuseur d’huiles essentielles. Si vous avez un grand salon, par exemple une pièce de plus de 70 m², il est impossible de choisir un diffuseur à chaleur douce. Celui-ci ne sera pas efficace du fait de la surface de la pièce. Vous devez choisir un appareil puissant comme un diffuseur par nébulisation.

  • Pour faire simple, si vous avez une pièce de moins de 10 m², choisissez un diffuseur par ventilation.
  • Entre 10 et 20 mètres carrés, orientez-vous vers diffuseur à chaleur douce.
  • Entre 20 et 50 mètres carrés, la mise en place d’un diffuseur à brumisation.
  • Par contre, si vous avez une pièce de plus de 50 m², vous n’aurez d’autre choix que de prendre un diffuseur par nébulisation.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreux appareils électriques afin de diffuser des huiles essentielles. De ce fait, il est important de prendre en considération les caractéristiques techniques du diffuseur avant de faire son acquisition.

A lire: Le comparatif de diffuseur d’huiles essentielles

Logo bio, qu’est-ce que cela implique ?

Les Français ne jurent plus que par les produits biologiques. Ils en sont friands et s’approvisionnent en grande surface dans les rayons dédiés aux logos « bio ». Ces produits sont également disponibles auprès du producteur direct. Mais qu’est-ce exactement un logo bio ? Quelles sont les garanties de cette appellation ? À quelle règlementation est-il soumis ? On vous dévoile tout dans cet article.

Définition d’un produit bio

Un produit bio est un produit agricole. On peut aussi dire qu’une denrée alimentaire est bio, lorsqu’elle découle de l’agriculture biologique. Le produit bio est conforme aux exigences de la législation européenne et se démarque par :

  • Une culture dépourvue de substances chimiques de synthèse (engrais, désherbant, pesticide…).
  • Une culture sans OGM.
  • Le respect du bien-être animal (abattage, élevage et ses conditions, acheminement).

Les produits qui sont certifiés bio dans le détail sont notamment :

– Les produits agricoles qui n’ont pas subi de transformation (légumes, céréales, lait, animaux, œufs).

– La nourriture des animaux.

– Les produits agricoles qui ont subi une transformation pour l’alimentation humaine (fromage, pain…).

– Les grains et les équipements de reproduction végétative.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Quels sont les labels bio ?

Deux labels sont mis en place par les acteurs de la filière. Ceux-ci permettent de contrôler la traçabilité des produits « bio » :

– Le logo Eurofeuille : il correspond au label européen. Ce logo s’applique aux produits conformes au cahier des charges de la culture biologique. Il est obligatoire sur les produits bios avec une mention qui indique l’origine des matières premières utilisées. Le numéro de l’organisme certificateur doit également y être mentionné. Celui-ci comporte le code international du pays qui a produit l’article en question. Par exemple, pour un produit conçu en France, vous pouvez voir sur l’étiquette : FR-BIO-11.

– Le logo AB : ce label français a été créé par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Il signifie que le produit contient au moins 95 % d’ingrédients certifiés bio. À l’inverse du premier logo, celui-ci est facultatif.

Les acteurs de la filière, à commencer par les producteurs jusqu’aux détaillants, doivent référer l’Agence Bio (Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique) de leur activité. Les organismes agréés comme Certipaq, Ecocert ou Qualité-France les font passer par des contrôles minutieux. La DGCCRF, quant à elle, vérifie les produits vendus sur le territoire qu’ils soient importés ou produits localement.

Quid des labels pour les produits non alimentaires ?

Comme on l’a vu précédemment, la réglementation bio se limite aux denrées alimentaires et aux produits agricoles. Ces labels sont un gage de qualité pour le consommateur.

Crédit photo: Sabina Iliecu’s

Les produits qui ne sont pas consommables comme les textiles, les huiles essentielles ou les cosmétiques ne dépendent pas de la certification bio européenne officielle. S’ils comportent des mentions ou logos, ces derniers relèvent de certifications associatives ou privées. Ils se déclinent en labels contrôlés et non contrôlés. Les premiers subissent une vérification effectuée par un organisme certificateur. Tandis que les seconds sont créés par un distributeur ou un fabricant.

Sachez qu’il existe des labels environnementaux qui peuvent être octroyés aux produits non alimentaires. Les garanties de ces labels sont disponibles sur le site de l’agence de la transition écologique. Ils sont divisés en de nombreuses catégories : alimentation, vêtements et chaussures, produits de ménage et d’entretien, beauté et hygiène, literie, mobilier, décoration et bricolage, textile de maison, jeux et jouets, fournitures et papeterie et hébergement.

Le bio : un comportement

Le bio, c’est avant tout un état d’esprit, une manière d’agir et de consommer. Quand vous mangez des produits bios, vous évitez les risques d’allergies à certaines substances chimiques. Il est évident qu’au moment de faire vos courses, un produit avec un label AB sera plus recherché qu’un produit qui n’en dispose pas. Si vous voulez vraiment une santé bio, votre comportement quotidien doit radicalement changer. Il vous faut alors entre autres :

– Acheter des produits qui ont été fabriqués à proximité de chez vous.

– Limiter votre consommation de carburant, de gaz et d’électricité.

– Privilégier les produits recyclables.

– Pratiquer une activité sportive.

– Préférer les produits qui ont peu d’emballage.

– Manger sainement…

Si vous êtes séduit par le produit issu de la culture biologique, lancez-vous. Cela ne peut être que bénéfique pour votre santé. Il convient d’utiliser plutôt ce terme au lieu de « produit bio ». Ce dernier est trop vague pour réellement savoir de quoi on parle précisément.

A lire: Pourquoi manger le pain du soir ?

Pourquoi manger du pain le soir ?

Le pain est un aliment incontournable en France. Cependant, ils n’ont pas tous les mêmes qualités nutritives et il est important de sélectionner le bon pain pour profiter de ses avantages. Par ailleurs, la question de savoir si manger du pain le soir fait grossir est une question récurrente.

Choisissez le pain du soir qui vous correspond et faites-vous plaisir

Manger du pain le soir n’est pas un problème, que vous soyez en plein régime ou non. Au contraire, il est important de s’alimenter avec des nutriments complets possédant un indice glycémique bas ainsi qu’un aliment riche en fibres. Pour faire simple, l’indice glycémique est en quelque sorte un révélateur du pourcentage de glucides dans un aliment. Plus l’indice glycémique est important, plus l’aliment sera riche en glucides et donc rapidement assimilés par l’organisme.

En choisissant des aliments riches en fibres, votre digestion sera alors ralentie, ce qui évite une montée excessive du taux de glucose dans le sang. Voilà pourquoi il est important de manger du pain régulièrement, à condition de privilégier les céréales complètes. Il se compose de sucres lents et de fibres afin d’éviter le stockage des graisses et de ressentir la sensation de satiété. De ce fait, il est important de privilégier les pains suivants :

  • Le pain intégral.
  • Le pain fait maison.
  • Le pain de campagne.
  • Le pain de seigle.
  • Le pain complet.

Faut-il manger du pain le soir ?

Si vous souhaitez manger beaucoup de pain, vous pouvez le faire à condition de ne pas manger d’autres féculents à côté. Pas d’inquiétude concernant l’effet de satiété, car les sucres lents et la teneur en fibres vous évitent de grignoter. Il faut savoir que le pain complet est également un excellent aliment pour la santé du fait de sa richesse en minéraux et en vitamines en comparaison avec un pain classique.

Si vous êtes en train de suivre un régime pour perdre du poids, vous pouvez vous faire plaisir le soir en mangeant une tranche de pain complet avec une source de protéines, des légumes et un fromage faible en matière grasse.

Crédit photo: TiBine

Par contre, si vous décidez de consommer des pains avec de la farine blanche, les pains briochés ou les pains de mie, il faut savoir qu’ils sont beaucoup plus caloriques et qu’ils contribuent au stockage des calories lorsque vous êtes au repos. Cela ne signifie pas qu’il faut bannir ces aliments de votre alimentation, mais plutôt les consommer au moment du petit-déjeuner ou du déjeuner, car votre corps aura besoin d’énergie.

D’une manière générale, lorsque vous mangez du pain le soir, ne l’associez pas avec un autre féculent, car vous risquez d’avoir un taux de glucose trop important. Pour les bienfaits de la santé, il est également conseillé de varier les types de pains, car ils sont tous différents en fibres.

Quelle quantité de pain manger le soir ?

À vrai dire, il est impossible de répondre précisément à cette question, car le métabolisme de chaque individu reste différent. De plus, il faut prendre en compte l’activité physique de la personne. C’est une évidence, si vous restez allongé toute la journée dans votre canapé, vous ne dépensez pas la même énergie qu’un prof de sport.

De plus, il ne s’agit pas de manger ou non du pain le soir, mais de faire la somme des ingrédients que vous avez consommés tout au long de la journée. Si vous êtes plutôt sportif, il n’y a aucun problème à manger une demi-baguette au petit-déjeuner. Mais lorsque arrive le soir, nous vous conseillons de réduire la quantité de glucides, surtout si vous allez vous coucher dans la foulée.

Si vous n’avez pas mangé trop de glucides au cours de vos précédents repas, vous pouvez vous orienter vers le pain en choisissant une formule avec des céréales complètes. Il faut raisonner de manière globale afin d’avoir une alimentation équilibrée au quotidien.

Par ailleurs, certains excès sont également tolérés du moment que cela ne devient pas une habitude.

Conclusion

Contrairement à de nombreuses idées reçues, le pain n’est absolument pas à proscrire le soir. Il faut simplement choisir un pain avec des céréales complexes et l’associer astucieusement avec les bons aliments.

A lire: Le pain du soir bon ou mauvais ?

Comment se désinfecter les mains en toute sécurité ?

Le lavage des mains est préconisé pour prévenir la propagation des infections. Voyons plus en détail pourquoi et comment se désinfecter les mains en toute sécurité.

Pourquoi se désinfecter les mains ?

Les mains, y compris les ongles, sont les parties les plus exposées de notre corps. Comme celles-ci nous servent à interagir avec notre environnement naturel qui est rempli de microbes, elles représentent les premières cibles de la contamination microbienne. De ce fait, elles vont facilement et rapidement contaminer tout ce qu’elles touchent. Santé Publique France déclare que 80 % des microbes se transmettent par les mains.

La transmission de microbes peut se faire de différentes manières :

  • Par contact direct. Lorsque deux personnes se serrent la main, la personne contaminée risque de transmettre les microbes à celle qui ne l’est pas.
  • Par contact indirect. Une personne contaminée transmet les microbes aux autres personnes en touchant un interrupteur, une poignée de porte, un billet de banque, des pièces de monnaie, le garde-fou d’un escalier, et bien d’autres encore.
  • Par auto-contamination. Les infections se propagent rapidement quand vous portez vos mains à la bouche, dans les yeux ou dans le nez.

Nos solutions efficaces huiles essentielles

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Pour ces différentes raisons, il est primordial de respecter une bonne hygiène des mains. Cela nous permettra de réduire la transmission des microbes et également de limiter la propagation des infections courantes. La santé bio passe par la désinfection des mains. Elle préconise un geste simple et pourtant efficace : le lavage fréquent des mains, mais pas n’importe comment.

À quelle fréquence se laver les mains ?

Nous devons tous adopter le bon geste, mais aussi sensibiliser nos proches, surtout les enfants, sur l’importance de ce geste. Une mauvaise hygiène des mains explique pourquoi des infections comme la grippe, le rhume ou la bronchite se propagent de manière très rapide, notamment en hiver. À cause du froid, la plupart des gens sont réticents à toucher de l’eau, à plus forte raison de l’eau froide. D’autant plus qu’en apparence, leurs mains leur semblent propres.

mains propres
Crédit photo: Vichie81

Néanmoins, se laver les mains doit être fait plusieurs fois par jour. Dans quels cas ?

– Chaque fois que nos mains sont sales, bien sûr.

– Avant de cuisiner ou de préparer un repas.

– Avant un repas.

– Avant de donner à manger à un enfant.

– Avant de s’occuper d’un enfant.

– Après un repas.

– Avant de toucher notre visage.

– En arrivant au bureau.

– En rentrant à la maison.

– Après avoir pris les transports en commun.

– Après avoir fréquenté un endroit public.

– Après avoir toussé.

– Après s’être mouché.

– Après avoir caressé un animal.

– En sortant des toilettes, etc.

Comment se désinfecter les mains en toute sécurité ?

Le lavage des mains est une routine que tout le monde trouve simple. Certains se contentent même de passer leurs mains sous le robinet et de les rincer vaguement, ce qui n’élimine absolument pas les microbes.

Les bons gestes pour se laver les mains à l’eau

Pour se nettoyer les mains efficacement, il faut savonner, frotter, rincer et sécher. Les étapes à respecter sont comme suit :

– Enlever les bagues qui peuvent retenir des microbes et les laver aussi.

– Mouiller abondamment les mains sous l’eau.

– Verser du savon naturel à base d’huiles essentielles bio dans la paume de la main.

– Frotter les mains pendant au moins 30 secondes. Insister sur chaque partie : paume contre paume, entre les doigts, dos de la main, dos des doigts, chaque doigt, le bout des doigts et les ongles.

– Rincer de manière abondante.

– Sécher à l’air libre, avec une serviette propre ou un essuie-main à usage unique.

– Fermer le robinet en vous aidant de l’essuie-main ou de la serviette. Cela vous évitera de vous contaminer à nouveau.

Les bons gestes pour utiliser du gel hydroalcoolique

Si vous vous trouvez à l’extérieur, il n’est pas toujours facile de trouver un point d’eau afin de vous laver les mains. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un gel hydroalcoolique qui réussit à détruire 99,9 % les microbes sur les mains sans rinçage ni séchage.

Il suffit d’adopter les mêmes gestes que pour un lavage à l’eau et au savon et de frotter les mains jusqu’à ce qu’elles soient sèches.

Le gel hydroalcoolique est pratique lors d’un déplacement, mais ne remplace pas le lavage à l’eau et au savon, par défaut de propriétés nettoyantes. Il représente seulement une alternative ponctuelle à utiliser sur des mains propres.

Un bon lavage des mains nous permet d’éviter la dissémination de certains germes et aussi d’entrer en contact avec ces germes.

A lire: Les huiles essentielles: Le dossier complet

Matelas latex: une technologie pertinente et performante à la fois

L’achat d’un matelas doit se faire d’une manière réfléchie, car il va nous être utile sur le long terme. Mal choisi, il pourra avoir un impact sur notre dos et nos vertèbres. Vous devez trouver un modèle qui répond à vos besoins et à vos contraintes budgétaires. Le matelas naturel en latex fait partie de ceux les plus plébiscités par le grand public et on ne lésine pas sur son achat. Et pour cause, il allie de nombreux critères intéressants !

Quid du latex naturel ?

Le matelas latex offre le confort et l’aération optimale. A contrario d’un modèle synthétique, il est hypoallergénique et convient tout à fait aux personnes sujettes aux allergies. À l’instar d’une huile essentielle, le latex naturel est inoffensif sur la santé humaine. C’est une matière non traitée par des substances chimiques. Le latex résiste parfaitement aux attaques des insectes et des parasites. Mais pour cela, il est fortement recommandé d’investir dans un matelas latex 100 % naturel ou un modèle avec l’étiquette « latex naturel ».

Les atouts de ce type de matelas

Le matelas en latex est indissociable des amateurs de santé bio, vu que de nombreux avantages sont attendus. Ce matelas procure une bonne aération à ses utilisateurs au même titre qu’un matelas à ressorts ensachés. Cela est dû au grand nombre de ses alvéoles. Il a été aussi conçu pour les personnes qui transpirent abondamment pendant la nuit.

Le matelas en latex prend soin de vos problèmes de dos en vous apportant tout le confort dont vous avez besoin grâce à son importante densité de mousse. Il est également très performant au niveau de sa durée de vie qui peut aller jusqu’à 10 ans. Mais n’oubliez pas de secouer votre matelas et de le retourner toutes les deux semaines environ.

Les personnes qui souffrent d’allergies ne jurent que par le matelas en latex. Il est totalement hypoallergénique, anti-acarien et antibactérien. Pour en savoir plus, cliquez sur https://matelas-latex-naturels.com/shop.

Les critères à retenir pour affiner son choix

Si vous envisagez d’acheter un matelas en latex, plusieurs boutiques physiques ou en ligne sont disponibles. Sachez tout de même que tous les modèles ne se ressemblent pas tous. Pourtant, il est difficile de faire son choix lorsqu’on est néophyte dans ce domaine. Voici des critères qui pourront vous aider :

  • L’épaisseur : cette option varie selon le modèle que vous choisirez : de 75 kg/m3, 85 kg/m3… C’est le critère le moins important, mais non négligeable. Il s’adapte selon les préférences de chacun.
  • La technologie : deux technologies sont présentes quand on parle de matelas en latex. Le latex Physiosystem (modèle haut de gamme) qui est imbattable en termes de confort avec une surface alvéolée et 7 zones de confort. Et le modèle bi-portance qui est renforcé au niveau du bassin. Il soutient bien le dos et dispose d’une incroyable durée de vie.
  • Le confort : les matelas en latex créent plusieurs zones de confort dans un seul modèle. Le but étant d’offrir un excellent maintien à l’utilisateur. Ils se diffèrent par leur zone de confort qui se déclinent en trois catégories : le modèle 3 zones de confort, le modèle 5 zones de confort et celui qui possède 7 zones de confort
Vos dents: pourquoi choisir le dentifrice bio ?

Le dentifrice est un produit d’hygiène que nous utilisons tous au moins deux ou trois fois par jour. Adultes et enfants, nous effectuons le brossage des dents presque automatiquement dans notre quotidien. Par ce geste, nous visons à conserver une bonne haleine, à avoir un beau sourire et une bonne hygiène buccale. Mais certaines maladies bucco-dentaires surviennent quand même ! Le choix de notre dentifrice y est pour quelque chose. C’est une des raisons pour lesquelles le dentifrice bio est préconisé. Nous verrons plus en détails dans cet article pourquoi choisir du dentifrice bio.