L’huile essentielle de Citron

Huile essentielle de citron : une potion magique !

L’huile essentielle de citron est utilisée aussi bien que pour les cheveux que pour la peau. Elle est facilement identifiable à son odeur acidulée et agréable. Cette huile est également plébiscitée pour ses propriétés nettoyantes, blanchissantes et antibactériennes.

Le pain et la santé: Comparatif Complet

On n’imagine pas la France sans ses savoureuses baguettes… Ce symbole culinaire typiquement français existe depuis belle lurette ! Et les Français ne s’en privent ! Ils en consomment une bonne quantité par jour. C’est la raison pour laquelle, il est essentiel de ne pas se tromper dans son choix. Mais avec la pléthore d’offres sur le marché, il est difficile de s’y retrouver. Entre pain au son, pain à la farine de bis, pain viennois, pain de mie, pain complet, etc. on s’embrouille facilement ! À travers ce comparatif pain, nous vous révélons les éléments qui vous permettent d’aiguiser votre choix.

Les critères à considérer

Pour choisir le pain qui répond à vos besoins spécifiques, voici les critères auxquels vous devez prêter attention :

La densité : en main, plus un pain est dense, plus il sera meilleur. L’emploi d’additifs et d’enzymes en excès et de pétrissage intensif produira un pain volumineux, mais de poids léger. Cette technique ne fait pas du tout honneur au pain !

L’apparence : un beau pain donne tout de suite l’envie de croquer une bonne part. La baguette avec ses jolis bouts pointus est façonnée à la main et présente une belle croûte dorée sans cloques ni écailles. Sa partie inférieure doit être lisse en sortant du four à sole de pierre réfractaire.

La mie : on préfère la mie jaune pâle, marron clair (pains multicéréales) ou de couleur crème à celle toute blanche. Cela présage une cuisson insuffisante. Les mies qui collent au palais sont également un mauvais signe. Celles-ci doivent être moelleuses au toucher, mais assez résistantes en bouche.

La croûte : croustillante et fine, elle émet un craquement léger entre les doigts.

Les goûts et les senteurs : la croûte de pain offre une odeur caramélisée et grillée. Une petite touche de noisette peut rehausser cet arôme. Dans la mie, on ressent la présence de céréales chaudes et de beurre.

Les farines que l’on trouve sur le marché

Sachez que la valeur nutritionnelle du pain dépend grandement de la farine que l’on utilise. Il existe une grande déclinaison de farines qui sert à fabriquer le pain. En voici quelques exemples non exhaustifs :

  • La farine de blé : est enrichie en gluten. Une consommation importante peut provoquer des gênes au niveau intestinal ainsi que des hypersensibilités alimentaires (migraines, inconforts digestifs…).
  • La farine de petit épeautre : comprend une quantité minime de gluten. Elle est très riche en fibres et facilite le transit intestinal. Sa consommation vous aide à retrouver une sensation de satiété.
  • La farine de seigle : appauvrie en gluten, celle-ci est riche en zinc et en fer. C’est également un très bon antioxydant.
  • La farine de sarrasin : c’est une source intéressante de zinc comme la farine de seigle. Elle fournit également du calcium, du phosphore et de la vitamine B. Ce produit prébiotique stimule la croissance des bonnes bactéries intestinales pour faciliter la digestion.
  • Les farines de quinoa, de maïs, de riz ou de châtaigne : ces alternatives à la farine de blé contiennent aussi très peu de gluten. Toutefois, côté nutrition, elles ne sont pas très plébiscitées, car elles proposent un haut indice glycémique.

Les pains à ajouter sur votre liste de shopping

Le pain bio

Le pain bio subit des transformations raisonnables. Le grain conserve l’enveloppe et le son. Un pain qui ne provient pas d’une agriculture biologique s’expose aux herbicides et autres produits nocifs.

Le pain de seigle

À l’instar du pain aux céréales, le pain de seigle a une faible valeur glycémique. En revanche, il est riche en calcium, en phytoestrogènes, en micronutriments, en fibres et en antioxydants. Ce pain est très étouffant et une petite consommation suffit largement.

Le pain complet

À l’opposé du pain blanc, ce pain est enrichi en fibres et favorise la digestion. Le corps devient plus énergique au cours de la journée. Ce type de pain est aussi source de nutriments, vu que les grains entiers restent intacts. Un vrai pain complet se reconnaît par son poids (plus lourd).

Le pain aux graines

Les pains aux graines de sésame, de tournesol ou de lin contiennent des acides gras polyinsaturés qui participent au bon fonctionnement cardiovasculaire. Cependant, optez pour des produits complets à base de farines grises.

Le pain sans gluten

Le pain avec gluten est indigeste pour certains consommateurs. Les pains élaborés avec du sarrasin, du maïs sont plus intéressants sur le plan digestif et calorique. Le pain sans gluten distribué dans les industries est à bannir, étant donné qu’il remplace la protéine par du sucre et des additifs nourrissants qui impactent sur la santé.

Le pain au levain

Le pain au levain a l’avantage d’être très nourrissant. Il profite également d’un index glycémique très bas.

Les pains à rayer de votre liste de shopping

Le pain de mie

Ce type de pain n’est pas très conseillé au petit-déjeuner comme au goûter même si on en est friand. Il présente un fort taux glycémique qui est déconseillé si vous suivez un régime. À l’instar du pain de mie, les biscottes, elles aussi, ne sont pas bonnes pour votre santé et votre ligne. Bien souvent, elles comportent de mauvaises graisses et des additifs alimentaires. Pour bien débuter la journée et ne pas ressentir une sensation de faim, le corps réclame des sucres lents. Le pain est à privilégier !

La baguette blanche

La baguette classique est également déconseillée pour son taux de glycémie élevé. Dans le cas où vous voulez en manger, consommez-en avec parcimonie. Sinon, tournez-vous vers la tradition — le pain bio qui est un allié diète !

Le pain blanc classique aux graines et aux céréales

Méfiez-vous des fausses appellations ! Les pains qui ont été confectionnés avec des matières raffinées n’ont plus leur capacité nutritive. Ils n’apportent aucun bienfait sur la santé même si on leur a jouté des fibres et des céréales. La vérité est que leur principal ingrédient est la farine blanche. Pour rapprocher son aspect à un pain complet, on y rajoute de la mélasse. Certaines farines non blanchies proposent une apparence jaunâtre à cause de leurs caroténoïdes. Pourtant, ils ne valent pas le pain complet !

L’article suivant pourrait vous intéresser: Le meilleur pain pour la santé

Quels types de garnissage pour un oreiller bio ?

Un bon oreiller doit favoriser un meilleur alignement entre votre dos, votre nuque et votre tête. Ainsi, vous serez épargné des tensions cervicales, des raideurs et des contractures. Envie de vous tourner vers le bio ? Le garnissage en latex bio, en laine de mouton ou en balles de céréales est ce qu’il vous faut.

Le garnissage en latex bio

L’oreiller en latex bio présente plusieurs avantages.

  • Il offre un confort et un soutien parfaits pour le maintien de la nuque et de la tête. Trouvez votre oreiller en latex bio sur https://ets-escot.fr/fr.
  • Le latex bio permet de créer des coussins ergonomiques hyper confortables. De plus, son garnissage naturel en fait un coussin de qualité durable.
  • L’oreiller latex est en général micro perforé pour laisser circuler l’air. Grâce à sa structure alvéolaire, il ne retient pas la transpiration.
  • Le latex bio est naturellement antifongique et anti acarien.

Les garnissages en balles de céréales

Les oreillers naturels en balles de céréales restent frais et secs. Ce sont les meilleurs choix si vous recherchez des oreillers 100% vegans.

Les cosses de sarrasin

L’oreiller en cosses de sarrasin présente de nombreux avantages. Il est très ferme et permet d’éviter les douleurs à la nuque ainsi que les tensions. Il est assez souple et confortable. Il ne s’aplatit ni ne s’affaisse pas. Il prend la forme qu’on lui donne. Il est également très respirant et limite la transpiration.

oreiller bio

Les balles d’épeautre

L’oreiller bio à l’épeautre soulage les douleurs cervicales et favorise un bon maintien. Plus confortable et plus moelleux que l’oreiller au sarrasin, il est très respirant et très aéré. Il est recommandé pour ceux qui ont tendance à transpirer de la tête, surtout en période de forte chaleur. Le garnissage résiste bien à la compression. Il ne s’étale ni ne s’affaisse sur les côtés.

Toutefois, il n’est pas trop ferme et peut faire un peu de bruit lorsque le dormeur pose la tête.

Les balles de millet

L’oreiller bio en balles de millet est le plus confortable des oreillers au garnissage naturel et végétal. Il maintient parfaitement les cervicales et limite les tensions. Il est très silencieux contrairement à l’épeautre et au sarrasin qui font un peu de bruit lorsque l’on y pose la tête. Ce type d’oreiller est recommandé pour ceux qui ont le sommeil léger.

La laine de mouton

Elle est respirante et donne un confort très doux. Elle reste ferme sous le poids de la tête. Avec la grande quantité des petites boules de laine qui y sont insérées, les oreillers garantissent un bon maintien sans enfoncement et sans enveloppement. La laine de mouton apporte de la fraicheur. Elle est thermorégulatrice et constitue un parfait allié contre l’humidité.

Le bambou biologique

Les oreillers en bambou biologique sont remplis d’une mousse à mémoire de forme déchiquetée enveloppée de fibres de bambou. Ce matériau est naturel et respirant. La mousse à mémoire de forme permet de soutenir les différentes positions. Elle épouse parfaitement les contours de votre tête, de votre nuque et de vos épaules, même lorsque vous changez de position au cours de la nuit. L’oreiller en bambou biologique laisse facilement circuler l’air. Le bambou neutralise également les odeurs de transpiration.

Quel pain est le moins calorique ?

Le pain est l’un des aliments préférés des Français. Consommé à tous les repas, du petit-déjeuner au dîner, il est aussi apprécié en sandwichs pendant les petites pauses. Il existe différentes variétés de pains contenant des propriétés nutritionnelles propres à chacun. Certains sont plus caloriques que d’autres et posent question quant à leur consommation pendant un régime.

La composition des pains

Le choix de la farine

Le pain à base de farine blanche est à éviter, car il est pauvre en fibres et contient beaucoup de sucre. Il est conseillé de consommer du pain à base de farine complète, car il est plus riche en fibre et en nutriments. Les fibres ont la capacité de ralentir la digestion, ce qui permet à l’organisme d’assimiler les glucides plus lentement. Ainsi, les sucres ne sont pas stockés rapidement et la prise de poids est évitée. Par ailleurs, il est important de vérifier l’index glycémique dans les ingrédients du pain, car il est le révélateur de la teneur en glucides des aliments. Plus il est élevé, plus les glucides seront rapidement assimilés et cela aura pour conséquence une augmentation de la glycémie (taux de sucre).

Voici quelques pains à consommer pour une alimentation équilibrée :

  • Pain complet
  • Pain de seigle
  • Pain aux céréales
  • Pain intégral
  • Pain fait maison

Levain ou levure ?

Si vous cherchez le pain le moins calorique, sachez que le pain au levain convient mieux que celui à base de levure. Le levain est composé de farine et d’eau qui, au contact de l’air, permettent une fermentation naturelle, plus lente et plus digeste. La levure est un champignon qui permet une fermentation alcoolique et rapide au contact de l’air.
Le levain possède un index glycémique plus bas, permettant ainsi de ralentir l’absorption des sucres par l’organisme : une sensation de satiété est alors ressentie. De plus, la composition du pain au levain est plus naturelle et contient une grande quantité de minéraux.

Alors, pour quel pain opter ?

Tout d’abord, sachez que la baguette blanche est la plus sucrée et la plus calorique. En effet, le pain blanc et particulièrement le pain de mie contiennent non seulement du sucre, mais aussi beaucoup de glucides. Il est pauvre en protéines et sans fibres. Sans grand intérêt, il convient de l’éviter notamment si vous êtes en plein régime.

Lorsque vous faites un régime, ou si vous souhaitez limiter votre consommation de sucre, privilégiez le pain complet. Ce dernier est riche en vitamines, nutriments et minéraux. Il contient aussi des fibres et des sucres lents qui permettent de régulariser le taux de glucose plus longtemps dans le sang. Ainsi, les envies de sucre se font moins ressentir, vous grignotez moins et gardez une énergie régulière au cours de la journée. Il est également composé de vitamine C, efficace pour éliminer les cellules graisseuses.

Le pain de seigle se révèle être excellent pour la santé. Riche en fer et en calcium, il n’est pas très sucré. Il est sans doute le pain le moins calorique, mais aussi le plus sain.

pain moins calorique

Quelques conseils :

Ne consommez pas de pain à tous vos repas, mangez-en raisonnablement. Il est important de ne pas consommer votre pain avec des féculents tels que les pâtes ou le riz. En effet, le pain possède de nombreuses propriétés similaires à celles des féculents, d’ailleurs il peut sans problème les remplacer.
Le meilleur moment pour consommer votre pain est le matin, car c’est le moment de la journée où vous aurez le plus besoin d’énergie. Cependant, il ne faut pas le tartiner avec des aliments trop sucrés ou gras.

Il existe une multitude de variétés de pains, leurs propriétés nutritionnelles varient de l’un à l’autre. Ce qu’il faut retenir, c’est que les pains à base de farine blanche ne sont pas les meilleurs pour votre ligne, car ils sont beaucoup plus sucrés et caloriques que ceux à base de farine complète.
Le pain complet et le pain de seigle sont les pains les plus intéressants, car ils sont peu sucrés et riches en fibres et nutriments. Faites-vous plaisir sans oublier que le pain, quel qu’il soit, est à consommer avec modération.

Voici des articles qui pourraient vous intéresser: Quel est le meilleur pain pour la santé ? ou Comparatif & Avis sur les machines à pain

Le pain et le diabète: quel pain ?

Le pain fait partie des aliments très consommés en France. Au petit déjeuner, lors des repas ou en sandwich, le pain est partout et représente le savoir-faire à la française. Difficile donc de s’en passer et pourtant, certaines pathologies comme le diabète nécessitent un régime alimentaire strict dans lequel le pain serait à bannir.

Comment choisir son pain ?

Le diabète est une maladie chronique se traduisant par un taux de sucre trop élevé dans le sang : hyperglycémie.
L’organisme d’une personne diabétique n’assure plus la régulation du taux de glycémie, l’important est alors de consommer des aliments pauvres en sucre et qui se digèrent lentement, empêchant ainsi la glycémie d’augmenter rapidement.

Il est essentiel de suivre un régime alimentaire faible en glucides, car ces derniers favorisent l’augmentation du taux de glucose dans le sang. L’index glycémique (IG) permet justement de vérifier la teneur en glucides des aliments que vous consommez et plus il est élevé, plus il y aura de glucides présents dans le sang, augmentant ainsi le taux de glycémie.

Si manger du pain n’est pas interdit en étant diabétique, certaines recommandations sont tout de même à suivre. En effet, le but étant de maîtriser le taux de sucre dans le sang, le diabétique se doit de miser sur un pain riche en fibres et contenant des sucres lents. Les fibres ont la capacité de ralentir la digestion, elles sont présentes dans les farines complètes qui sont à préférer aux farines blanches.

Si vous avez envie d’une baguette traditionnelle qui sort tout droit de chez le boulanger, vous pouvez vous faire ce plaisir (exceptionnellement). Toutefois, il est fortement conseillé d’accompagner votre pain de beurre ou de fromage, car ce sont des aliments capables de diminuer l’index glycémique.
En revanche, oubliez les biscottes, le pain de mie et le pain brioché dont l’index glycémique est trop élevé.

le diabète et le pain

Les pains à privilégier sont :

  • Le pain complet
  • Le pain de seigle
  • Le pain aux fibres
  • Le pain au son
  • Les pains bien cuits (la cuisson diminue le taux de sucre)

Pourquoi opter pour le pain complet ?

Un pain complet est fait à partir de céréales complètes comme le blé, le seigle, le froment ou bien le sarrasin. Il contient donc des sucres lents permettant à l’organisme de mieux contrôler la régulation du taux de sucre, tout en procurant une énergie régulière.
Les fibres de ses céréales ralentissent la digestion, ce qui permet à l’organisme d’assimiler les glucides plus lentement.
De plus, le pancréas (producteur d’insuline) n’est pas sollicité, car les aliments du pain complet contiennent un index glycémique bas.

Quelques conseils

Le matin, à jeun, préférez le pain complet avec une couche de matière grasse dessus comme du beurre ou du fromage. N’y allez pas avec le dos de la cuillère, la matière grasse diminue l’index glycémique (la bonne excuse).
Au cours des repas, n’associez pas votre pain à d’autres féculents comme les pâtes ou le riz. Privilégiez plutôt les légumes, riches en fibres.
Pain grillé et biscottes sont à proscrire, leur index glycémique étant trop élevé.

Vous l’aurez compris, le pain et la santé sont compatibles et si vous êtes diabétique vous pouvez tout de même en consommer. Optez pour des pains pauvres en sucre et riches en fibres comme le pain complet. Celui-ci est à privilégier compte tenu de sa composition qui favorise le ralentissement de la digestion et permet ainsi de la régulation du taux de sucre. De nombreuses variétés de pains existent, il y en a pour tous les goûts, faites-vous plaisir !

Cet article vous sera peut-être utile: Quel est le meilleur pain pour la santé ?

Quelles huiles essentielles à avoir chez-soi ?

Les huiles essentielles sont des huiles élaborées à partir de plantes. Ce sont des essences naturelles très plébiscitées par les adeptes de la santé bio. Il n’est pas nécessaire de toutes les avoir dans votre placard. Cependant avoir à votre disposition certaines huiles essentielles indispensables vous aidera à soigner les petits maux de toute la famille au quotidien.

Comment se soigner avec les huiles essentielles ?

Le traitement des pathologies par des essences de plantes est une pratique très courante. Cela est perçu comme une sérieuse alternative et un complément aux médicaments de la médecine conventionnelle. Aujourd’hui, on compte pas moins de 4.000 espèces végétales d’où sont extraites des huiles essentielles largement utilisées en aromathérapie !

Comment arrêter de fumer avec les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles : une solution naturelle pour arrêter de fumer

Le tabac est dangereux pour la santé. Il est la première cause de mortalité évitable dans le monde. Aujourd’hui, deux Français sur trois veulent arrêter de fumer. Pour réussir cette épreuve difficile, il existe des solutions, comme les huiles essentielles, qui aident à faciliter le sevrage.

Prenez LA décision d’arrêter la cigarette

Il n’y a pas de solution miracle qui met fin, du jour au lendemain, à l’envie de fumer. Le sevrage est une question de volonté. Et comment trouver cette motivation d’arrêter quand on est indépendant à la cigarette ?
En commençant par reconnaître les effets destructeurs que celle-ci entraine sur la santé du fumeur et des personnes qui l’entourent. Le tabac provoque :

  • Des cancers, notamment le cancer du poumon dont 90 % des cas en France sont des fumeurs.
  • Des maladies concernant l’appareil respiratoire comme la pneumonie, la sinusite, l’asthme, la bronchite chronique, plus la personne consomme du tabac et plus celles-ci deviennent fréquentes dans sa vie.
  • Des irritations du nez, des yeux et de la gorge, une mauvaise haleine et des dents qui jaunissent…

Le tabagisme actif altère définitivement la qualité de vie. Ses effets ne se voient peut-être pas tout de suite c’est pourquoi de nombreux fumeurs ne prennent pas conscience du danger qu’ils s’affligent. En connaissant les conséquences du tabagisme sur la santé, la volonté d’arrêter de fumer entre en jeu. C’est à partir de là qu’il devient possible de dire adieu définitivement au tabac. Il faut d’abord prendre la décision d’en finir et par la suite utiliser des astuces qui aideront à diminuer cette envie de fumer.

Promo
1

ASAKUKI Kit Huile Essentielle Aromathérapie 6x10ml, 100% Pure Avec Lavande, Menthe Poivrée, Citronnelle, Arbre à Thé, Eucalyptus, Orange Douce, Adapté ...

Créer une alerte de prix
Envoyer
2

Janolia Huiles Essentielles Naturelles, Emballage De Deuxième Génération, Huile Essentielle, Aromathérapie Humidificateurs Oils,Naturelles Ingrédients

Créer une alerte de prix
Envoyer
3

Ma bible des huiles essentielles

Créer une alerte de prix
Envoyer
4

Ma bible des huiles essentielles: Guide complet d'aromathérapie

Créer une alerte de prix
Envoyer
5

Ma bible des huiles essentielles - Edition de luxe

Créer une alerte de prix
Envoyer

Comment arrêter de fumer avec les huiles essentielles ?

Lors d’un sevrage tabagique, les huiles essentielles peuvent aider à se sentir en meilleure forme et à résister face à l’envie d’une cigarette. L’arrêt du tabac impacte sur l’humeur et peut entrainer une nervosité chez l’ancien fumeur. Il est facilement stressé et irrité. Son obsession pour le tabac est encore présente et il est difficile de penser à autre chose.
Voici une liste d’huiles essentielles qui aideront à surmonter ces étapes difficiles :

  • lavande ;
  • marjolaine ;
  • mandarine ;
  • orange ;
  • pamplemousse ;
  • menthe poivrée ;
  • eucalyptus.

Pour réduire le stress, améliorer le sommeil, déposez quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande ou de marjolaine sur un mouchoir et respirez-le plusieurs fois.

Pour une petite déprime, utilisez en diffusion les huiles essentielles d’orange, de mandarine ou de pamplemousse. Elles aident à retrouver la bonne humeur.

Pour les envies de fumer, ouvrez un flacon de menthe poivrée pour respirer son odeur. Votre besoin devrait disparaitre.

Pour améliorer la respiration et apaiser le système respiratoire, sentez un flacon d’eucalyptus. Vous pouvez le faire avant une activité physique.

Les huiles essentielles sont une solution naturelle qui aide la personne à se sentir mieux lors de son sevrage tabagique.

Comment utiliser les huiles essentielles en toute sécurité ?

Les huiles essentielles sont des produits naturels obtenus par distillation de plantes à la vapeur d’eau. Ce sont des substances utilisées depuis fort longtemps et reconnues pour leurs propriétés bienfaisantes pour le corps et l’esprit. Elles permettent de retrouver une santé au naturel. Toutefois, il faut connaître toutes les précautions et recommandations à respecter pour utiliser les huiles essentielles en toute sécurité.

Les différentes utilisations d’une huile essentielle

Il existe plusieurs façons d’utiliser une huile essentielle : par voie orale, par voie cutanée, en diffusion, etc. Un mode d’utilisation peut être spécifique à une essence, dépendamment de sa nature et de son application. D’où la nécessité de toujours tenir compte des indications mentionnées sur les flacons.

Utilisation par voie orale

Ce ne sont pas toutes les huiles essentielles qui peuvent être résorbées par ingestion. Il faut aussi savoir que les produits riches en cétones ou en phénols ne doivent pas être ingérés pures. Il s’agit principalement des produits dermocaustiques qui irritent beaucoup les muqueuses :

  • l’huile essentielle de thym ;
  • l’huile essentielle de cannelle ;
  • l’huile essentielle de menthe poivrée ;
  • l’huile essentielle de clou de girofle ;
  • etc.

Il serait préférable de les diluer préalablement dans de l’huile végétale alimentaire (tournesol ou olive). Elles sont uniquement miscibles aux corps gras, l’eau et le jus de fruits sont à éviter pour la dilution.

Dans certains cas, la forme gélule sera la plus conseillée.

Par ailleurs, le dosage maximum doit se limiter à 6 gouttes en 24 heures réparties sur 3 prises.

les huiles essentielles

Utilisation par voie cutanée

C’est un usage très courant qui permet une absorption rapide par la peau pour une action bienfaisante immédiate. En soin ou en massage, la quantité d’huile à diluer dans une huile de base variera en fonction de la nature de l’essence, de l’effet recherché, de la zone à traiter et de l’âge de la personne concernée.

La plupart des huiles essentielles requièrent une dilution, mais il existe quelques huiles qui peuvent s’employer pure sur la peau. Parmi ces huiles, on distingue les huiles essentielles de Tea tree, de Ravintsara, ou encore de Lavande vraie.

Une huile essentielle doit toujours être maniée avec prudence, en évitant surtout le contact avec les yeux.

Promo
1

ASAKUKI Kit Huile Essentielle Aromathérapie 6x10ml, 100% Pure Avec Lavande, Menthe Poivrée, Citronnelle, Arbre à Thé, Eucalyptus, Orange Douce, Adapté ...

Créer une alerte de prix
Envoyer
2

Huiles essentielles, lavande, arbre à thé, orange douce, citronnelle, eucalyptus, menthe poivrée, huile essentielle naturelle et pure pour diffuseur, ...

Créer une alerte de prix
Envoyer
3

Janolia Huiles Essentielles Naturelles, Emballage De Deuxième Génération, Huile Essentielle, Aromathérapie Humidificateurs Oils,Naturelles Ingrédients

Créer une alerte de prix
Envoyer
Promo
4

PHATOIL Ensemble D'huiles Essentielles15 Pcs, Lavande, Eucalyptus, Jasmin, Citronnelle, Orange Douce, Bois de Santal, Menthe Poivrée, Vanille, Rose, C ...

Créer une alerte de prix
Envoyer
5

Huiles essentielles 30 x 5ml - Naturelles Pure Huiles Essentielles kit - pour Aromathérapie, Massage, humidificateur, diffuseur huiles essentielles, s ...

Créer une alerte de prix
Envoyer

Utiliser les huiles essentielles en diffusion

Ces substances volatiles sont parfaitement compatibles avec la diffusion dans l’air. Pour cela, il est possible de verser directement quelques gouttes sur un support comme un oreiller, un mouchoir… L’évaporation est une autre option, il suffit d’ajouter des gouttes dans un bol d’eau bien chaude.

La vaporisation offre une meilleure diffusion des essences dans l’air. Afin de les pulvériser efficacement, il est nécessaire de le faire avec un diffuseur électrique.

Huiles essentielles et mesures de précaution

Il est primordial de suivre ces quelques recommandations afin d’utiliser les huiles essentielles, en toute sécurité :

  • ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 12 ans, la femme enceinte ou qui allaite ;
  • conserver au frais, hors de portée des enfants et à l’abri de la lumière ;
  • respecter la posologie et le mode d’application ;
  • faire attention en cas d’allergie, faire un test d’abord ;
  • ne pas s’exposer au soleil directement après utilisation de certaines huiles ;
  • demander l’avis d’un spécialiste avant utilisation d’une huile pure sur la peau ou par voie interne ;
  • toujours privilégier des huiles essentielles sûres et de qualité.

Les huiles essentielles possèdent de multiples et diverses vertus. Elles ont toutes un point commun : la puissance. Il faut donc s’en servir avec grande prudence et dans le respect du dosage recommandé.

L’acnée, l’eczéma… L’argent colloïdal Pourquoi?

Se soigner avec l’argent colloïdal Pourquoi?

Depuis des siècles, l’argent colloïdal a fait des miracles dans les traitements médicaux alternatifs. Les amateurs le décrivent comme un « guérit-tout » qui peut soigner les blessures, augmenter les défenses immunitaires, traiter la peau et éliminer les poussées d’acné.

Qu’est-ce que l’argent colloïdal ?

Il s’agit d’un oligo-élément composé de particules d’argent colloïdales et d’ions d’argent qui flotte dans une solution humide. Leur niveau de concentration varie grandement selon le fabricant. Il est en vente dans les boutiques bio et sur le Web, mais pas dans les pharmacies. Il est réputé pour être un antiseptique puissant et peut remplacer les antibiotiques d’une manière naturelle.

Les bienfaits relatés

L’on s’est servi de l’argent depuis l’Antiquité afin de neutraliser et d’aseptiser plusieurs microbes pathogènes. Il a une action dépuratrice et on employait son effet anti-infectieux dans les préparations à base de plantes ou les boissons chaudes. Néanmoins, l’essor des antibiotiques a mis l’argent de côté.

L’argent colloïdal réinvestit le monde de la science. L’usage excessif d’antibiotiques dans quelques médicaments a ralenti leur efficacité. Un grand nombre de souches de bactéries ne craignent plus les antibiotiques, qui arrivent à contourner leur action. Résultat : les antibiotiques deviennent inefficaces.

Le plus souvent, l’argent colloïdal liquide fait office de complément alimentaire, inoffensif, car celui-ci est entièrement naturel. Cette alternative aux antibiotiques dispose d’une propriété antibactérienne. Elle se présente également comme un remède miracle à la présence de métaux lourds dans l’organisme. C’est un allié santé incontournable pour traiter certains types de cancer. Toutefois, ses bienfaits n’ont pas encore été démontrés. Les quelques études effectuées prouvant l’effet antibactérien de cette solution ont été faites in vitro et non sur un humain.

Comment l’utiliser ?

Les informations concernant leur utilisation sont variées et nombreuses :

– Bains de bouche ;

– Application locale ;

– Par voie interne/orale.

L’argent colloïdal aide à combattre la plaque dentaire, à soulager les inflammations des gencives et à nettoyer la cavité buccale. Celui-ci est aussi utilisé pour la beauté, étant donné qu’il lutte contre les inflammations de la peau, peut apaiser et désinfecter l’acné et l’eczéma. En gouttes ou en spray, on peut l’appliquer sur la zone visée ou l’ajouter à sa crème du jour ou de nuit.

Par voie interne ou orale, il faut que les particules aient une petite taille pour qu’elles puissent être employées en solution buvable dont la concentration moyenne est comprise entre 5 et 20 mg/l. Il convient de bien respecter les doses et de se servir des produits contrôlés. L’argent colloïdal est un remède naturel que vous pouvez combiner avec les huiles essentielles, la propolis ou les pépins de pamplemousse afin de vous débarrasser des germes infectieux, notamment viraux et bactériens en trouvant le juste équilibre.

Il est fortement déconseillé de se jeter sur des produits étiquetés « solution d’argent ionique ou protéine d’argent » pour des objectifs de santé et de beauté. Ils comprennent une concentration élevée d’argent (de 500 à 20 000 PPM –parties par million).

Comment traiter les allergies naturellement ?

Les allergies touchent environ 30 % de la population française et leur prévalence ne cesse d’augmenter depuis une trentaine d’années. Dans la plupart des cas, il s’agit d’allergies saisonnières dues au pollen, qu’on appelle plus familièrement « rhume des fois ». De nombreuses solutions naturelles existent pour s’en débarrasser : huiles essentielles, homéopathie, phytothérapie, etc.

Une affection qui progresse

L’allergie est une réaction excessive du système immunitaire face à une substance, a priori inoffensive, appelée « allergène ». Elle peut se manifester par des troubles respiratoires (éternuement, asthme), des réactions cutanées (eczéma, urticaire) mais aussi par des symptômes généralisés (choc anaphylactique).
On note une expansion de ce problème de santé publique, surtout dans les pays occidentaux.

Cette progression est due à de nombreux facteurs. Parmi les facteurs environnementaux, on accuse un manque d’aération des logements et la pollution atmosphérique. Un mode de vie trop aseptisé serait également pointé du doigt. Effectivement, par manque de contacts avec les microbes et l’utilisation abusive d’antibiotiques, le système immunitaire est moins bien entraîné et donc plus fragile. L’alimentation industrielle est, elle aussi, mise en cause. Effectivement, l’utilisation de produits allergisants lors de la préparation, et l’accès à des aliments provenant du monde entier, soumettent le système immunitaire à des substances inconnues.

Comment traiter les allergies naturellement ?

Traitement de fond ou symptomatique, voici quelques pistes pour se débarrasser des désagréments dus aux allergies.

L’aromathérapie

Mises à l’honneur depuis quelques années, les huiles essentielles sont de précieuses alliées pour lutter contre les allergies :
– L’huile essentielle d’estragon est antispasmodique et aide à prévenir les crises allergiques.
– La camomille romaine, par son action calmante, atténue les symptômes respiratoires.

– La tanaisie annuelle a des propriétés anti-inflammatoires et antiallergiques. Elle calme les manifestations respiratoires et cutanées.
– La camomille matricaire est aussi anti-inflammatoire et antiallergique, elle apaise les réactions allergiques respiratoires et les démangeaisons.

La phytothérapie

À l’image de l’aromathérapie, la phytothérapie propose des solutions naturelles très appréciées :
– L’huile de Nigelle, avec ses propriétés antihistaminiques, est un bon traitement de fond à prendre pendant toute la saison des pollens.
– Les plantains sont des antihistaminiques puissants, capables de stopper la réaction allergique.
– L’euphraise est très efficace pour calmer les irritations lors d’épisodes de rhinites et de conjonctivites allergiques.
– L’échinacée est connue pour renforcer le système immunitaire.
On apprécie aussi les tisanes de camomille pour leur action calmante et le macérât glycériné de bourgeons de cassis pour son effet anti-inflammatoire.

L’homéopathie

Pour traiter toutes les manifestations allergiques, les souches conseillées sont Histaminum 9CH et Poumon Histamine 9 CH. En cas de rhinite allergique, Allium cepa composé aide à combattre les symptômes. Pollens 15CH pendant toute la période de pollinisation soulage l’asthme allergique « pollinique ». Apis Mellifica apaise toutes les manifestations qui démangent, qui brûlent et/ou avec œdème, comme les réactions cutanées (lucites, urticaire, eczéma), les rhinites et les conjonctivites.

Les oligo-éléments

Les oligo-éléments (zinc, fer, cuivre, magnésium, etc.) participent à un système immunitaire fort. Ils sont donc recommandés comme traitement de fond contre les allergies pendant la période d’exposition aux pollens.

1

Multivitamines et Minéraux 25 Nutriments • Zinc, Vitamines A B C D3 E K2 Bio-actives & Minéraux Haute Absorption • 90 Gélules Made in France • Nutri&C ...

Créer une alerte de prix
Envoyer

Les probiotiques

L’équilibre de la flore intestinale est un élément capital dans le bon fonctionnement du système immunitaire. En renforçant l’immunité, les probiotiques améliorent la tolérance aux allergènes. Il est donc recommandé de faire régulièrement des cures de probiotiques, notamment lors des changements de saison.

1

Probio² Ferments Lactiques | 60 Milliards d'UFC/jour | 9 Souches Bio-actives dont 3 Lactobacillus Brevetées pour la Flore Intestinale | 60 Gélules Rés ...

Créer une alerte de prix
Envoyer

La réflexologie

En réflexologie, on peut agir sur l’immunité, mais aussi contre certains symptômes bien particuliers comme les maux de tête et l’encombrement des sinus.

En cas de terrain allergique, il est raisonnable d’appliquer quelques conseils pratiques. Il s’agit notamment d’aérer régulièrement son logement et de se rincer les cheveux tous les soirs pour éliminer les allergènes.

Quelles sont les meilleures huiles essentielles bio pour soigner les démangeaisons ?

Quelles huiles essentielles bio pour soigner les démangeaisons ?

Nous avons tous déjà connu cette désagréable sensation de peau qui gratte. Quelle qu’en soit la cause (piqûre de moustique, allergie, froid, exposition trop importante au soleil…), on aimerait se débarrasser au plus vite du prurit, plus communément appelé « démangeaison ». Car même s’ils sont de courte durée, ces petits problèmes de santé peuvent affecter notre quotidien. Nous avons ainsi sélectionné les huiles essentielles les plus efficaces pour soigner le prurit.

Produit
Meilleur prix
.
Arbre à Thé

Huile Essentielle BIO d'Arbre à Thé, Tea tree - 100% Pure et Naturelle - HEBBD et ECOCERT - Utilisation Alimentaire - Parfum Citronné, Boisé et Terreu ...

-
Ravintsara

Huile Essentielle BIO de Ravintsara - 100% Pure et Naturelle - HEBBD et ECOCERT - Utilisation Polyvalente et Alimentaire - Parfum Frais - 10 ml - Arom ...

-
Lavande Vraie
Promo

Huile Essentielle de Lavande Vraie (Lavandula angustifolia) - 100% Pure et Naturelle - HEBBD - Idéal en Diffusion - Utilisation Polyvalente - 10 ml - ...

-

L’huile essentielle de lavande bio pour ses propriétés cicatrisantes

  • La lavande officinale

Si votre peau vous gratte régulièrement, pensez à toujours avoir chez vous un flacon d’huile essentielle de lavande officinale, autre nom de la lavande vraie (lavandula officinalis, lavandula angustifolia ou lavandula vera). En effet, cette huile polyvalente peut être utilisée en cas de démangeaisons de toutes sortes. Ses vertus réparatrices et régénératrices soignent les piqûres d’insectes, les brûlures, les coups de soleil, les plaies et le prurit.
Appliquez deux gouttes d’huile essentielle de lavande vraie sur la zone concernée, trois à quatre fois par jour si nécessaire.
La surface à traiter est trop importante ? Diluez votre huile essentielle de lavande dans une huile végétale telle que l’huile de millepertuis ou d’amande douce. Massez et renouvelez plusieurs fois par jour si besoin. Cette astuce est également valable si vous ressentez des picotements au niveau du cuir chevelu.

Huile essentielle de lavande

  • La lavande aspic

L’huile essentielle de lavande aspic (lavandula latifolia) est un incontournable en cas de coups de soleil, de piqûres d’insectes ou de méduses, de brûlures superficielles, d’allergies cutanées et d’urticaire. Elle répare et apaise votre épiderme. De plus, elle aide la peau à cicatriser.
Appliquez-en deux gouttes directement sur la peau, et ce, toutes les 5 minutes durant 30 minutes.

Lavande aspic

L’huile essentielle de camomille bio pour ses effets apaisants

  • La camomille allemande

Particulièrement adaptée pour soigner les démangeaisons et allergies cutanées, l’huile essentielle de camomille allemande ou sauvage (matricaria recutita) favorise également la cicatrisation.

  • La camomille romaine

Aussi appelée camomille noble (chamaemelum nobile), cette huile essentielle soulage le prurit et convient aux peaux sensibles.
Appliquez-en une ou deux gouttes à l’endroit où ça vous démange. Encore une fois, si la surface de démangeaison est grande, ou si vous souhaitez apaiser votre cuir chevelu, diluez votre huile essentielle de camomille dans de l’huile végétale.

Produit
Meilleur prix
.
Citron
Promo

Huile Essentielle BIO de Citron - 100% Pure et Naturelle - HEBBD et ECOCERT - Huile Essentielle Fortifiante et Purifiante - Parfum Frais - Utilisation ...

-
Menthe Poivrée

Huile Essentielle BIO de Menthe poivrée - 100% Pure et Naturelle - HEBBD et ECOCERT - Utilisation Alimentaire - Parfum Frais et Mentholé - 10 ml - VOS ...

-
Giroflier

Huile Essentielle BIO de Girofle - 100% Pure et Naturelle - HEBBD et ECOCERT - Utilisation Alimentaire, idéal pour les Desserts - Parfum Réconfortant ...

-

L’huile essentielle de menthe poivrée bio pour son action réfrigérante

Cette huile possède des vertus anesthésiantes et antalgiques, ce qui en fait un produit efficace pour soulager le prurit.

Menthe poivrée

L’huile essentielle de tanaisie annuelle bio antidémangeaison

Réputée pour calmer les irritations, cette huile est idéale en cas d’inconfort de la peau ou de petite allergie.
Vous pouvez appliquer localement cette huile en massant légèrement la zone concernée ou la mélanger avec une huile végétale.

Attention ! Vérifiez toujours les précautions d’emploi avant toute utilisation. Les huiles essentielles sont souvent déconseillées chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les nourrissons et enfants ainsi que chez les personnes épileptiques.
S’il n’y a pas de contre-indications, sachez qu’il est possible de mélanger plusieurs huiles essentielles pour plus d’efficacité.

L’huile essentielle d’eucalyptus bio

L’huile essentielle d’eucalyptus bio : un art de vivre à part entière

Piliers de la médecine naturelle, les huiles essentielles ont été quelque peu occultées par la médecine traditionnelle. De nos jours, elles connaissent un net regain d’intérêt, autant du côté scientifique qui en reconnaît les vertus sur la santé, que du grand public désireux de revenir… à l’essentiel.

Aujourd’hui, nous nous intéressons particulièrement aux multiples bienfaits de l’huile essentielle d’eucalyptus bio.

Savoir choisir l’huile essentielle adaptée

Avant tout, il convient de rappeler que le même mot recouvre de nombreuses réalités dans le sujet que nous étudions : les eucalyptus (600 espèces seraient référencées !) appartiennent au vaste groupe des Eucalyptus, arbres originaires d’Australie et membres de la famille des Myrtaceae.

Toutes les espèces de cette essence forestière ne sont pas propres à la production des huiles essentielles, c’est pourquoi il faut bien identifier celles qui sont utilisées en aromathérapie. En l’occurrence, on retient les 4 espèces suivantes :

  • Eucalyptus radiata, ou eucalyptus radié ;
  • Eucalyptus globulus, dit « gommier bleu » ;
  • Eucalyptus citriodora, ou eucalyptus citronné ;
  • Eucalyptus polybractea, dit « à fleurs multiples ».

 

3 essences sur les 4 susmentionnées sont réputées efficaces contre les troubles de la sphère ORL (oto-rhino-laryngologie). Cette zone comprend les voies aériennes supérieures, qui sont : oreilles, nez, larynx et gorge. On utilise les essences de polybractea, globulus et radiata pour traiter les otites, toux grasses, grippes, sinusites, etc. La polybractea, en plus de soigner les mêmes affections, est très « prisée » contre les parasitoses intestinales, rhumatismes et infections urinaires.

Quant à la citriodora, sa substance active agit efficacement comme antidouleur ou répulsif contre les moustiques.

L’usage de l’eucalyptus au quotidien

Les huiles essentielles d’eucalyptus peuvent être consommées par voie orale, application locale, inhalation, etc. Selon leur espèce, on préfèrera les utiliser comme parfums dans un diffuseur… ou comme huiles de massage. Certaines étant potentiellement plus irritantes que d’autres, on veillera à les mélanger avec d’autres substances végétales. L’eucalyptus n’est pas apprécié uniquement pour ses vertus curatives chez l’être humain : on s’en sert également comme nettoyant ménager.

Les produits bio ayant la cote actuellement, ne manquent pas d’inclure l’eucalyptus dans les produits d’entretien : son pouvoir désinfectant et ses notes fraîches en font une denrée ménagère de premier choix.

Phytothérapie et médecine traditionnelle : sœurs ennemies ?

Contrairement à une idée couramment répandue, médecine classique et médecine naturelle ne s’opposent pas toujours. Parfois, les variantes de la médecine naturelle (naturopathie, aromathérapie, florothérapie…) suffisent à enrayer un mal dans le cadre d’une automédication.

Cependant, il convient de demander l’avis de votre médecin traitant, qui peut vous conseiller l’huile essentielle d’eucalyptus bio en complément d’un remède plus « conventionnel »… en plus de vous mettre en garde contre d’éventuelles contre-indications indésirables.

Huile essentielle de lavande bio : le couteau suisse de l’aromathérapie !

En aromathérapie, l’huile essentielle de lavande bio fait beaucoup parler d’elle. Mais entre la lavande vraie et la lavande aspic, encore faut-il ne pas tout confondre. Passons en revue les vertus santé de cette plante provençale.

Huile essentielle de lavande bio : gare aux écueils !

Même si le raccourci est fréquent, parler d’huile essentielle de lavande est en réalité incomplet. Plus précisément, il existe différentes variétés de lavande, qui vont donner naissance à des huiles bien distinctes du point de vue chimique. Parmi les plus fréquemment rencontrées, citons :

  • la lavande vraie (lavandula angustifolia), aussi appelée lavande fine ou lavande officinale ;
  • la lavande aspic (lavandula latifolia) ;
  • la lavande stoechade (lavandula stoechas).

Attention à bien les dissocier ! La lavande stoechade est particulièrement neurotoxique et abortive : elle sera proscrite en automédication.
Riche en 1,8-cinéole, la lavande aspic reste déconseillée aux asthmatiques ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes. Sans les contre-indications précédentes, elle pourra toutefois s’employer à partir de 3 ans sur une piqûre d’insecte, ou comme antalgique de première intention.
Quand on évoque l’huile essentielle de lavande, c’est finalement de la lavande vraie (ou fine) dont il s’agit. Très souple d’utilisation, elle recèle en effet de nombreuses propriétés qui la rendent incontournable.

Qui peut utiliser l’huile de lavande vraie ?

Composée en majorité de linalol (32 à 42 %) et d’acétate de linalyle (42 à 52 %), l’huile de lavande vraie bio s’adresse à un public très large. Elle fait partie des rares huiles indiquées chez la femme allaitante, ou enceinte à partir du troisième mois de grossesse. En très faible dilution dans une huile végétale, elle pourra même s’employer chez le nourrisson – avec contrôle médical toutefois.

Puressentiel - Huile Essentielle Lavande Vraie - Bio - 100% pure et naturelle - HEBBD - 10 ml

Créer une alerte de prix
Envoyer

Quels sont les bienfaits de l’huile de lavande fine ?

Une bonne décontractante

En cas de contracture lors d’un effort, ou de tensions musculaires dues au stress, la lavande vraie s’emploiera seule ou en synergie avec d’autres huiles essentielles (comme la gaulthérie). En plus de favoriser le relâchement des muscles, elle exerce un léger effet antalgique qui temporise la douleur.

Un antispasmodique intéressant

La lavande vraie aide également à soulager les spasmes digestifs et les crampes intestinales. En cas de douleurs menstruelles, elle apaisera aussi les contractions utérines. Par voie cutanée, vous pouvez notamment l’associer au basilic tropical, grand antispasmodique des voies digestives, en diluant le tout dans une huile de millepertuis.

Une cicatrisante et astringente de premier plan

En cas de coup de soleil ou de brûlure, l’huile essentielle de lavande accélère la cicatrisation. Pensez également à elle en cas d’infection respiratoire : ses propriétés astringentes participent à restaurer les tissus épithéliaux, et réduisent les toux traînantes qui s’éternisent parfois pendant plusieurs semaines.

Une légère sédative

Vous vous sentez stressé ou énervé ? La lavande fine est tout indiquée pour recouvrer apaisement et sérénité. En massage sur le plexus solaire à hauteur de 5 % dans une huile de millepertuis, elle favorise le retour au calme et facilite l’endormissement. En cas de crise d’angoisse, il est possible d’en prendre 1 goutte en sublingual.

Sécuritaire et polyvalente, l’huile essentielle de lavande vraie constitue l’indispensable de la trousse à pharmacie. Mais comme tout traitement aromatique, il convient de l’employer aux doses physiologiques. Rapprochez-vous d’un conseiller en aromathérapie ou d’un médecin aromathérapeute pour en savoir plus.

Vinaigre des 4 voleurs : un élixir ancestral aux mille vertus

Vous êtes adepte de l’aromathérapie et de ses huiles essentielles ? La phytothérapie recèle aussi de nombreux trésors. Perçons aujourd’hui le mystère qui plane autour d’un curieux remède médicinal qui a franchi les époques sans prendre une ride : le vinaigre des 4 voleurs.

Aux origines du vinaigre des 4 voleurs

Les premières traces du vinaigre des 4 voleurs remontent au XVIIe siècle. Face à l’épidémie meurtrière de peste sévissant dans la ville de Toulouse, 4 brigands furent interpellés alors qu’ils dépouillaient sans scrupules les malheureuses victimes. Étonnamment, tous affichaient une santé de fer.
En échange de leur libération, ils consentirent à révéler le secret de leur résistance : un intrigant vinaigre médicinal qu’ils employaient régulièrement. La même histoire se réitéra à Marseille quelque temps plus tard, confirmant une nouvelle fois son efficacité redoutable.
C’est ainsi que la formule de ce vinaigre intégra la Pharmacopée française en 1748. Aujourd’hui, il reste un élixir précieux de la phytothérapie pour son action antiseptique, antiparasitaire et détoxifiante.

Biofloral Vinaigre des 4 Voleurs Bio, anti-puces naturel chiens et chats, anti-tiques, 500 ml

Créer une alerte de prix
Envoyer

Quelles plantes médicinales le composent ?

Si sa recette présente parfois des variantes, l’élixir des 4 voleurs s’obtient communément par la macération d’une dizaine de plantes dans un vinaigre de cidre pendant 21 jours. On y retrouve notamment :

  • de la menthe ;
  • de la cannelle ;
  • de l’extrait aqueux d’ortie-silice ;
  • de l’ail ;
  • du clou de girofle ;
  • du romarin ;
  • de la rue des jardins ;
  • de la lavande ;
  • de l’absinthe ;
  • de la muscade ;
  • de la chicorée ;
  • de la sauge ;
  • du thym ;
  • du camphre.

Quels sont les bienfaits de l’élixir des 4 voleurs ?

Un anti-infectieux reconnu

Par voie interne, gargarisme ou inhalation, le vinaigre des 4 voleurs excelle dans les infections hivernales touchant les sphères ORL et pulmonaire : rhume, angine, bronchite… Par son action stimulante des défenses immunitaires, il se consomme en prévention lors des vagues épidémiques. En période de grippe, ingérez-en simplement 1 cuillère à soupe par jour.
Il peut même se détourner en bain de bouche pour conserver une bonne hygiène buccale.

Un antiparasitaire de choix

Votre cuir chevelu vient de subir l’assaut des poux ? Le vinaigre des 4 voleurs peut en venir à bout. Enduisez-en simplement l’ensemble de vos cheveux, puis laissez appliquer toute une nuit si possible. Rincez ensuite à l’eau claire. Renouvelez l’opération tous les 2-3 jours jusqu’à éradication complète.

Un allié détox et antifatigue

Si le vinaigre des 4 voleurs est autant apprécié, c’est également pour ses propriétés dépuratives. En favorisant l’élimination des toxines accumulées dans l’organisme, il relance une immunité parfois affaiblie par le stress, le tabac, la pollution ou l’alimentation. Il participe ainsi à rehausser les niveaux d’énergie.

Un ami de la peau

En compresse, le vinaigre des 4 voleurs s’attaque sans ménagement à divers problèmes cutanés : sécheresse, démangeaisons, plaies, piqûres d’insectes, acné… Un effet dû essentiellement à ses vertus antiseptiques.

Un allié beauté pour les cheveux

Les cheveux ternes ou abîmés pourront eux aussi tirer profit de ce vinaigre médicinal : ses propriétés assainissantes redonnent vie et éclat à la chevelure.

Existe-t-il des contre-indications ?

À cause de sa teneur en camphre, ce vinaigre est déconseillé aux enfants de moins de 7 ans ainsi qu’aux personnes atteintes de troubles cardiaques.

Désinfectant, stimulant, purifiant, le vinaigre des 4 voleurs revêt de nombreuses applications en phytothérapie. En voilà un qui n’a pas volé sa réputation !