L’huile essentielle d’eucalyptus bio

L’huile essentielle d’eucalyptus bio

L’huile essentielle d’eucalyptus bio : un art de vivre à part entière

Piliers de la médecine naturelle, les huiles essentielles ont été quelque peu occultées par la médecine traditionnelle. De nos jours, elles connaissent un net regain d’intérêt, autant du côté scientifique qui en reconnaît les vertus sur la santé, que du grand public désireux de revenir… à l’essentiel.

Aujourd’hui, nous nous intéressons particulièrement aux multiples bienfaits de l’huile essentielle d’eucalyptus bio.

Savoir choisir l’huile essentielle adaptée

Avant tout, il convient de rappeler que le même mot recouvre de nombreuses réalités dans le sujet que nous étudions : les eucalyptus (600 espèces seraient référencées !) appartiennent au vaste groupe des Eucalyptus, arbres originaires d’Australie et membres de la famille des Myrtaceae.

Toutes les espèces de cette essence forestière ne sont pas propres à la production des huiles essentielles, c’est pourquoi il faut bien identifier celles qui sont utilisées en aromathérapie. En l’occurrence, on retient les 4 espèces suivantes :

  • Eucalyptus radiata, ou eucalyptus radié ;
  • Eucalyptus globulus, dit « gommier bleu » ;
  • Eucalyptus citriodora, ou eucalyptus citronné ;
  • Eucalyptus polybractea, dit « à fleurs multiples ».

 

3 essences sur les 4 susmentionnées sont réputées efficaces contre les troubles de la sphère ORL (oto-rhino-laryngologie). Cette zone comprend les voies aériennes supérieures, qui sont : oreilles, nez, larynx et gorge. On utilise les essences de polybractea, globulus et radiata pour traiter les otites, toux grasses, grippes, sinusites, etc. La polybractea, en plus de soigner les mêmes affections, est très « prisée » contre les parasitoses intestinales, rhumatismes et infections urinaires.

Quant à la citriodora, sa substance active agit efficacement comme antidouleur ou répulsif contre les moustiques.

L’usage de l’eucalyptus au quotidien

Les huiles essentielles d’eucalyptus peuvent être consommées par voie orale, application locale, inhalation, etc. Selon leur espèce, on préfèrera les utiliser comme parfums dans un diffuseur… ou comme huiles de massage. Certaines étant potentiellement plus irritantes que d’autres, on veillera à les mélanger avec d’autres substances végétales. L’eucalyptus n’est pas apprécié uniquement pour ses vertus curatives chez l’être humain : on s’en sert également comme nettoyant ménager.

Les produits bio ayant la cote actuellement, ne manquent pas d’inclure l’eucalyptus dans les produits d’entretien : son pouvoir désinfectant et ses notes fraîches en font une denrée ménagère de premier choix.

Phytothérapie et médecine traditionnelle : sœurs ennemies ?

Contrairement à une idée couramment répandue, médecine classique et médecine naturelle ne s’opposent pas toujours. Parfois, les variantes de la médecine naturelle (naturopathie, aromathérapie, florothérapie…) suffisent à enrayer un mal dans le cadre d’une automédication.

Cependant, il convient de demander l’avis de votre médecin traitant, qui peut vous conseiller l’huile essentielle d’eucalyptus bio en complément d’un remède plus « conventionnel »… en plus de vous mettre en garde contre d’éventuelles contre-indications indésirables.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *