Tout savoir sur la consommation de psyllium blond bio

Mise à jour 28 février 2022 à 05:56

Le psyllium blond est un allié de notre intestin. Il prend soin de notre colon grâce à ses pouvoirs équilibrants et adoucissants. Il fournit à notre corps les calories et les fibres dont il a besoin.

Historique du psyllium blond

Le psyllium était déjà utilisé plus de 10 siècles avant Jésus-Christ. Les médecins égyptiens s’en servaient comme laxatif et pour soigner les infections urinaires. L’Asie, l’Europe, l’Afrique du Nord, la Chine et l’Inde sont également friands de cette médecine liée à la santé bio. Le psyllium intervient pour traiter les hémorroïdes, la diarrhée et l’hypertension.

Le psyllium blond a connu un succès fulgurant aux États-Unis en 1998. À cette période, la FDA ou la Food and Drug Administration a accepté que les vertus thérapeutiques des produits soient mentionnées sur leurs couvertures. Les produits alimentaires à base de fibres solubles de psyllium (de -1,7 g) ont eu l’autorisation d’indiquer ce contenu sur leur emballage : « lorsqu’elles contiennent un régime peu élevé en cholestérol et en gras, les fibres solubles issues des pelures de psyllium dans ce produit réduisent les risques de maladies cardiovasculaires ».

  • Sachet de 250g de Psylli...
  • Produit issu de l'agricu...
  • Plantago ovata
amazon
Voir plus Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Psyllium blond bio, description

Les graines de psyllium blond sont de petites tailles. 1000 graines équivalent à un poids de 2 g. Ce produit tire son nom du mot grec « psyllia », ce qui veut dire puce. Il se cultive principalement en Inde, au Pakistan et dans quelques pays d’Europe. Il appartient à la catégorie de laxatifs de masse ou de lest. Il est riche en fibres pouvant absorber leur poids en eau de manière répétitive.

Selon les experts, le psyllium blond doit ses pouvoirs thérapeutiques au mucilage ou ispaghul (sorte de gel) qu’il comporte. Il s’agit d’une substance végétale qui gonfle dès qu’elle touche l’eau et produit un fluide visqueux. Il est à noter que l’industrie alimentaire transforme l’enveloppe du mucilage blond en stabilisant ou en épaississant dans de la nourriture préparée. Les produits laitiers congelés en sont de bons exemples.

Dans quelles situations utiliser le psyllium blond ?

Le psyllium blond se présente la plupart du temps sous forme de poudre. Il s’utilise pour de nombreuses situations différentes.

Crédit photo: HandmadePicture

Pour la santé

Il a pour actions de :

  • Réguler le tube digestif sans l’agresser ainsi que le transit. Le psyllium le nettoie délicatement tout en alimentant la flore intestinale. Aucun risque d’irritation n’est à prévoir grâce à son gel doux.
  • Apporter des fibres prébiotiques qui assurent le fonctionnement de la flore intestinale.
  • Gérer les cas de constipation. C’est un laxatif très puissant.
  • Limiter le taux de cholestérol et de triglycérides pour les personnes souffrant d’hypercholestérolémie légère ou modérée.
  • Couper la faim et d’apporter une sensation de satiété. C’est un atout de taille à inclure dans un régime minceur. Il s’ajoute sans difficulté à vos menus quotidiens grâce à son goût neutre.

Selon les corps médicaux, un surdosage est quasi impossible, car les téguments ne sont pas faciles à digérer.

En cuisine

Ce produit permet de :

– Concocter de délicieuses recettes de pains, de galettes et de gâteaux sans gluten. Il fournira à la pâte un aspect moelleux, gonflant et souples. Le produit prendra la place des gommes de guar ou de xanthane utilisées dans la conception de ce type de pains.

– Réaliser des coulis crus. Prenez, par exemple, une orange et pressez-la. Ajoutez-y une cuillère à café de psyllium blond et mélangez le tout. Mettez au réfrigérateur et sortez après une dizaine de minutes. Et voilà le tour est joué !

En cosmétique

Le psyllium blond intervient dans la conception de l’éponge Konjac. Ce type d’éponge prend soin de la peau (même les plus sensibles) et la rend éclatante et douce. Pour en réaliser une dans la version DIY, vous utiliserez du gel de psyllium blond pour remplacer le gel d’aloe vera. Cet agent détoxifie, hydrate et absorbe les bactéries et les toxines. Vous avez besoin d’eau (70 g), de miel (5 g), d’huile végétale (5 g), de conservateur (1 g), de psyllium (10 g), de poudre au choix (5 g) et de 8 gouttes d’huiles essentielles de votre choix. Versez les poudres dans les ingrédients liquides et fouettez énergiquement jusqu’à ce que la mixtion s’épaississe. Moulez le tout et placez dans une boîte hermétique durant 12 h. Votre éponge peut passer à l’action.

A lire: Comment se soigner avec les huiles essentielles bio ?

Le pain et la santé: Comparatif Complet

On n’imagine pas la France sans ses savoureuses baguettes… Ce symbole culinaire typiquement français existe depuis belle lurette ! Et les Français ne s’en privent ! Ils en consomment une bonne quantité par jour. C’est la raison pour laquelle, il est essentiel de ne pas se tromper dans son choix. Mais avec la pléthore d’offres sur le marché, il est difficile de s’y retrouver. Entre pain au son, pain à la farine de bis, pain viennois, pain de mie, pain complet, etc. on s’embrouille facilement ! À travers ce comparatif pain, nous vous révélons les éléments qui vous permettent d’aiguiser votre choix.

Les critères à considérer

Pour choisir le pain qui répond à vos besoins spécifiques, voici les critères auxquels vous devez prêter attention :

La densité : en main, plus un pain est dense, plus il sera meilleur. L’emploi d’additifs et d’enzymes en excès et de pétrissage intensif produira un pain volumineux, mais de poids léger. Cette technique ne fait pas du tout honneur au pain !

L’apparence : un beau pain donne tout de suite l’envie de croquer une bonne part. La baguette avec ses jolis bouts pointus est façonnée à la main et présente une belle croûte dorée sans cloques ni écailles. Sa partie inférieure doit être lisse en sortant du four à sole de pierre réfractaire.

La mie : on préfère la mie jaune pâle, marron clair (pains multicéréales) ou de couleur crème à celle toute blanche. Cela présage une cuisson insuffisante. Les mies qui collent au palais sont également un mauvais signe. Celles-ci doivent être moelleuses au toucher, mais assez résistantes en bouche.

La croûte : croustillante et fine, elle émet un craquement léger entre les doigts.

Les goûts et les senteurs : la croûte de pain offre une odeur caramélisée et grillée. Une petite touche de noisette peut rehausser cet arôme. Dans la mie, on ressent la présence de céréales chaudes et de beurre.

Les farines que l’on trouve sur le marché

Sachez que la valeur nutritionnelle du pain dépend grandement de la farine que l’on utilise. Il existe une grande déclinaison de farines qui sert à fabriquer le pain. En voici quelques exemples non exhaustifs :

  • La farine de blé : est enrichie en gluten. Une consommation importante peut provoquer des gênes au niveau intestinal ainsi que des hypersensibilités alimentaires (migraines, inconforts digestifs…).
  • La farine de petit épeautre : comprend une quantité minime de gluten. Elle est très riche en fibres et facilite le transit intestinal. Sa consommation vous aide à retrouver une sensation de satiété.
  • La farine de seigle : appauvrie en gluten, celle-ci est riche en zinc et en fer. C’est également un très bon antioxydant.
  • La farine de sarrasin : c’est une source intéressante de zinc comme la farine de seigle. Elle fournit également du calcium, du phosphore et de la vitamine B. Ce produit prébiotique stimule la croissance des bonnes bactéries intestinales pour faciliter la digestion.
  • Les farines de quinoa, de maïs, de riz ou de châtaigne : ces alternatives à la farine de blé contiennent aussi très peu de gluten. Toutefois, côté nutrition, elles ne sont pas très plébiscitées, car elles proposent un haut indice glycémique.

Les pains à ajouter sur votre liste de shopping

Le pain bio

Le pain bio subit des transformations raisonnables. Le grain conserve l’enveloppe et le son. Un pain qui ne provient pas d’une agriculture biologique s’expose aux herbicides et autres produits nocifs.

Le pain de seigle

À l’instar du pain aux céréales, le pain de seigle a une faible valeur glycémique. En revanche, il est riche en calcium, en phytoestrogènes, en micronutriments, en fibres et en antioxydants. Ce pain est très étouffant et une petite consommation suffit largement.

Le pain complet

À l’opposé du pain blanc, ce pain est enrichi en fibres et favorise la digestion. Le corps devient plus énergique au cours de la journée. Ce type de pain est aussi source de nutriments, vu que les grains entiers restent intacts. Un vrai pain complet se reconnaît par son poids (plus lourd).

Le pain aux graines

Les pains aux graines de sésame, de tournesol ou de lin contiennent des acides gras polyinsaturés qui participent au bon fonctionnement cardiovasculaire. Cependant, optez pour des produits complets à base de farines grises.

Le pain sans gluten

Le pain avec gluten est indigeste pour certains consommateurs. Les pains élaborés avec du sarrasin, du maïs sont plus intéressants sur le plan digestif et calorique. Le pain sans gluten distribué dans les industries est à bannir, étant donné qu’il remplace la protéine par du sucre et des additifs nourrissants qui impactent sur la santé.

Le pain au levain

Le pain au levain a l’avantage d’être très nourrissant. Il profite également d’un index glycémique très bas.

Les pains à rayer de votre liste de shopping

Le pain de mie

Ce type de pain n’est pas très conseillé au petit-déjeuner comme au goûter même si on en est friand. Il présente un fort taux glycémique qui est déconseillé si vous suivez un régime. À l’instar du pain de mie, les biscottes, elles aussi, ne sont pas bonnes pour votre santé et votre ligne. Bien souvent, elles comportent de mauvaises graisses et des additifs alimentaires. Pour bien débuter la journée et ne pas ressentir une sensation de faim, le corps réclame des sucres lents. Le pain est à privilégier !

La baguette blanche

La baguette classique est également déconseillée pour son taux de glycémie élevé. Dans le cas où vous voulez en manger, consommez-en avec parcimonie. Sinon, tournez-vous vers la tradition — le pain bio qui est un allié diète !

Le pain blanc classique aux graines et aux céréales

Méfiez-vous des fausses appellations ! Les pains qui ont été confectionnés avec des matières raffinées n’ont plus leur capacité nutritive. Ils n’apportent aucun bienfait sur la santé même si on leur a jouté des fibres et des céréales. La vérité est que leur principal ingrédient est la farine blanche. Pour rapprocher son aspect à un pain complet, on y rajoute de la mélasse. Certaines farines non blanchies proposent une apparence jaunâtre à cause de leurs caroténoïdes. Pourtant, ils ne valent pas le pain complet !

L’article suivant pourrait vous intéresser: Le meilleur pain pour la santé

Manger du pain le soir : bon ou mauvais ?

Le pain est un aliment dont il est difficile de se passer, il en existe plusieurs sortes comportant des qualités nutritives différentes. Consommable à chaque repas, le pain pose question quant à sa capacité à faire grossir, et ce particulièrement le soir. Outre le plaisir qu’il apporte lors des fringales, faut-il réellement le bannir au dîner ?

L’ail et ses multiples vertus extraordinaires

Très utilisé en cuisine pour les marinades et les sauces, l’ail est une épice aux multiples nutriments. Même si son goût est puissant et que son odeur en bouche rebute souvent, l’ail reste un super aliment avec un profil atypique qui lui vaut d’être considéré comme un incontournable allié santé.

Composition de l’ail

• Origine : Asie
• Famille : amaryllidacées ;
• Production : toute l’année ;
• Couleur : blanc, rouge, violet ;
• Saveur : forte.

Une gousse d’ail est composée de sels minéraux que sont : le calcium, le phosphore, le potassium, le magnésium, le sodium et le manganèse. Il contient aussi des Oligo-éléments et plusieurs composés volatiles responsables de ses nombreuses propriétés médicinales. L’allicine est un des principaux actifs de l’ail. Il a des effets antioxydants au contact des radicaux libres de l’organisme.

L’ail apporte environ 130 calories pour 100 grammes. Il est composé en moyenne de 65% d’eau, de 21% de glucides, de 7,9% de protéines, de 0,7% de matières grasses et de 4,7% de fibres.

En considérant qu’une gousse d’ail pèse entre 8 et 12 grammes, il est clair que les calories intégrées sont très faibles. Une raison de plus pour l’utiliser dans toutes vos préparations, surtout lorsque vous observez un régime amincissant ! Les huiles essentielles à base d’ail sont particulièrement réputées pour leur efficacité minceur.

Les bienfaits de l’ail sur la santé

Les protéines de l’ail interviennent principalement dans le fonctionnement des neurotransmetteurs du corps et dans le renouvellement des tissus musculaires. Elles sont aussi essentielles pour l’allègement des fonctions digestives. L’ail possède en effet des propriétés antiseptiques qui participent à l’entretien de votre flore intestinale et qui favorise une suffisante sécrétion de la bile.

Consommer régulièrement de l’ail induit une bonne dilatation de vos artères, faisant baisser ainsi votre tension artérielle. Par conséquent, il est fortement recommandé aux sujets souffrants de l’hypertension artérielle. Ce super aliment aide aussi à purifier le sang en le débarrassant des mauvaises graisses et du mauvais cholestérol. Il rend de ce fait le sang beaucoup plus fluide et favorise sa meilleure circulation. La majorité des études scientifiques rapportent l’impact réel de l’ail sur certains facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, l’ail stimule votre métabolisme de base, aidant votre corps à brûler naturellement les calories. Pour des effets d’efficacité rapide et sans risque pour la santé, le mieux est de consommer une dose équilibrée d’ail dans le cadre d’un régime alimentaire maîtrisé. Manger au quotidien de l’ail cru préserve votre organisme contre l’apparition et le développement des types de cancers comme celui du côlon, de l’estomac ou des poumons.

L’ail : un aphrodisiaque naturel

Pour finir, l’ail est largement connu pour contenir des propriétés aphrodisiaques exceptionnelles et pour booster la libido masculine. Ceci est rendu possible grâce à l’allicine, l’enzyme de l’ail qui dilate vos vaisseaux sanguins en favorisant un meilleur afflux de sang vers le gland, et en stimulant le désir sexuel pendant les ébats amoureux. Consommez donc assez cette épice, chers messieurs, pour maintenir une formidable érection pendant les rapports sexuels !

L’acnée, l’eczéma… L’argent colloïdal Pourquoi?

Se soigner avec l’argent colloïdal Pourquoi?

Depuis des siècles, l’argent colloïdal a fait des miracles dans les traitements médicaux alternatifs. Les amateurs le décrivent comme un « guérit-tout » qui peut soigner les blessures, augmenter les défenses immunitaires, traiter la peau et éliminer les poussées d’acné.

Qu’est-ce que l’argent colloïdal ?

Il s’agit d’un oligo-élément composé de particules d’argent colloïdales et d’ions d’argent qui flotte dans une solution humide. Leur niveau de concentration varie grandement selon le fabricant. Il est en vente dans les boutiques bio et sur le Web, mais pas dans les pharmacies. Il est réputé pour être un antiseptique puissant et peut remplacer les antibiotiques d’une manière naturelle.

Les bienfaits relatés

L’on s’est servi de l’argent depuis l’Antiquité afin de neutraliser et d’aseptiser plusieurs microbes pathogènes. Il a une action dépuratrice et on employait son effet anti-infectieux dans les préparations à base de plantes ou les boissons chaudes. Néanmoins, l’essor des antibiotiques a mis l’argent de côté.

L’argent colloïdal réinvestit le monde de la science. L’usage excessif d’antibiotiques dans quelques médicaments a ralenti leur efficacité. Un grand nombre de souches de bactéries ne craignent plus les antibiotiques, qui arrivent à contourner leur action. Résultat : les antibiotiques deviennent inefficaces.

Le plus souvent, l’argent colloïdal liquide fait office de complément alimentaire, inoffensif, car celui-ci est entièrement naturel. Cette alternative aux antibiotiques dispose d’une propriété antibactérienne. Elle se présente également comme un remède miracle à la présence de métaux lourds dans l’organisme. C’est un allié santé incontournable pour traiter certains types de cancer. Toutefois, ses bienfaits n’ont pas encore été démontrés. Les quelques études effectuées prouvant l’effet antibactérien de cette solution ont été faites in vitro et non sur un humain.

Comment l’utiliser ?

Les informations concernant leur utilisation sont variées et nombreuses :

– Bains de bouche ;

– Application locale ;

– Par voie interne/orale.

L’argent colloïdal aide à combattre la plaque dentaire, à soulager les inflammations des gencives et à nettoyer la cavité buccale. Celui-ci est aussi utilisé pour la beauté, étant donné qu’il lutte contre les inflammations de la peau, peut apaiser et désinfecter l’acné et l’eczéma. En gouttes ou en spray, on peut l’appliquer sur la zone visée ou l’ajouter à sa crème du jour ou de nuit.

Par voie interne ou orale, il faut que les particules aient une petite taille pour qu’elles puissent être employées en solution buvable dont la concentration moyenne est comprise entre 5 et 20 mg/l. Il convient de bien respecter les doses et de se servir des produits contrôlés. L’argent colloïdal est un remède naturel que vous pouvez combiner avec les huiles essentielles, la propolis ou les pépins de pamplemousse afin de vous débarrasser des germes infectieux, notamment viraux et bactériens en trouvant le juste équilibre.

Il est fortement déconseillé de se jeter sur des produits étiquetés « solution d’argent ionique ou protéine d’argent » pour des objectifs de santé et de beauté. Ils comprennent une concentration élevée d’argent (de 500 à 20 000 PPM –parties par million).

Quelles sont les meilleures huiles essentielles bio pour soigner les démangeaisons ?

Mise à jour 14 juillet 2021 à 03:01

Quelles huiles essentielles bio pour soigner les démangeaisons ?

Nous avons tous déjà connu cette désagréable sensation de peau qui gratte. Quelle qu’en soit la cause (piqûre de moustique, allergie, froid, exposition trop importante au soleil…), on aimerait se débarrasser au plus vite du prurit, plus communément appelé « démangeaison ». Car même s’ils sont de courte durée, ces petits problèmes de santé peuvent affecter notre quotidien. Nous avons ainsi sélectionné les huiles essentielles les plus efficaces pour soigner le prurit.

L’huile essentielle de lavande bio pour ses propriétés cicatrisantes

  • La lavande officinale

Si votre peau vous gratte régulièrement, pensez à toujours avoir chez vous un flacon d’huile essentielle de lavande officinale, autre nom de la lavande vraie (lavandula officinalis, lavandula angustifolia ou lavandula vera). En effet, cette huile polyvalente peut être utilisée en cas de démangeaisons de toutes sortes. Ses vertus réparatrices et régénératrices soignent les piqûres d’insectes, les brûlures, les coups de soleil, les plaies et le prurit.
Appliquez deux gouttes d’huile essentielle de lavande vraie sur la zone concernée, trois à quatre fois par jour si nécessaire.
La surface à traiter est trop importante ? Diluez votre huile essentielle de lavande dans une huile végétale telle que l’huile de millepertuis ou d’amande douce. Massez et renouvelez plusieurs fois par jour si besoin. Cette astuce est également valable si vous ressentez des picotements au niveau du cuir chevelu.

Huile essentielle de lavande

  • La lavande aspic

L’huile essentielle de lavande aspic (lavandula latifolia) est un incontournable en cas de coups de soleil, de piqûres d’insectes ou de méduses, de brûlures superficielles, d’allergies cutanées et d’urticaire. Elle répare et apaise votre épiderme. De plus, elle aide la peau à cicatriser.
Appliquez-en deux gouttes directement sur la peau, et ce, toutes les 5 minutes durant 30 minutes.

Lavande aspic

L’huile essentielle de camomille bio pour ses effets apaisants

  • La camomille allemande

Particulièrement adaptée pour soigner les démangeaisons et allergies cutanées, l’huile essentielle de camomille allemande ou sauvage (matricaria recutita) favorise également la cicatrisation.

  • La camomille romaine

Aussi appelée camomille noble (chamaemelum nobile), cette huile essentielle soulage le prurit et convient aux peaux sensibles.
Appliquez-en une ou deux gouttes à l’endroit où ça vous démange. Encore une fois, si la surface de démangeaison est grande, ou si vous souhaitez apaiser votre cuir chevelu, diluez votre huile essentielle de camomille dans de l’huile végétale.

L’huile essentielle de menthe poivrée bio pour son action réfrigérante

Cette huile possède des vertus anesthésiantes et antalgiques, ce qui en fait un produit efficace pour soulager le prurit.

Menthe poivrée

L’huile essentielle de tanaisie annuelle bio antidémangeaison

Réputée pour calmer les irritations, cette huile est idéale en cas d’inconfort de la peau ou de petite allergie.
Vous pouvez appliquer localement cette huile en massant légèrement la zone concernée ou la mélanger avec une huile végétale.

Attention ! Vérifiez toujours les précautions d’emploi avant toute utilisation. Les huiles essentielles sont souvent déconseillées chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les nourrissons et enfants ainsi que chez les personnes épileptiques.
S’il n’y a pas de contre-indications, sachez qu’il est possible de mélanger plusieurs huiles essentielles pour plus d’efficacité.

L’huile essentielle d’eucalyptus bio

L’huile essentielle d’eucalyptus bio : un art de vivre à part entière

Piliers de la médecine naturelle, les huiles essentielles ont été quelque peu occultées par la médecine traditionnelle. De nos jours, elles connaissent un net regain d’intérêt, autant du côté scientifique qui en reconnaît les vertus sur la santé, que du grand public désireux de revenir… à l’essentiel.

Aujourd’hui, nous nous intéressons particulièrement aux multiples bienfaits de l’huile essentielle d’eucalyptus bio.

Savoir choisir l’huile essentielle adaptée

Avant tout, il convient de rappeler que le même mot recouvre de nombreuses réalités dans le sujet que nous étudions : les eucalyptus (600 espèces seraient référencées !) appartiennent au vaste groupe des Eucalyptus, arbres originaires d’Australie et membres de la famille des Myrtaceae.

Toutes les espèces de cette essence forestière ne sont pas propres à la production des huiles essentielles, c’est pourquoi il faut bien identifier celles qui sont utilisées en aromathérapie. En l’occurrence, on retient les 4 espèces suivantes :

  • Eucalyptus radiata, ou eucalyptus radié ;
  • Eucalyptus globulus, dit “gommier bleu” ;
  • Eucalyptus citriodora, ou eucalyptus citronné ;
  • Eucalyptus polybractea, dit “à fleurs multiples”.

 

3 essences sur les 4 susmentionnées sont réputées efficaces contre les troubles de la sphère ORL (oto-rhino-laryngologie). Cette zone comprend les voies aériennes supérieures, qui sont : oreilles, nez, larynx et gorge. On utilise les essences de polybractea, globulus et radiata pour traiter les otites, toux grasses, grippes, sinusites, etc. La polybractea, en plus de soigner les mêmes affections, est très “prisée” contre les parasitoses intestinales, rhumatismes et infections urinaires.

Quant à la citriodora, sa substance active agit efficacement comme antidouleur ou répulsif contre les moustiques.

L’usage de l’eucalyptus au quotidien

Les huiles essentielles d’eucalyptus peuvent être consommées par voie orale, application locale, inhalation, etc. Selon leur espèce, on préfèrera les utiliser comme parfums dans un diffuseur… ou comme huiles de massage. Certaines étant potentiellement plus irritantes que d’autres, on veillera à les mélanger avec d’autres substances végétales. L’eucalyptus n’est pas apprécié uniquement pour ses vertus curatives chez l’être humain : on s’en sert également comme nettoyant ménager.

Les produits bio ayant la cote actuellement, ne manquent pas d’inclure l’eucalyptus dans les produits d’entretien : son pouvoir désinfectant et ses notes fraîches en font une denrée ménagère de premier choix.

Phytothérapie et médecine traditionnelle : sœurs ennemies ?

Contrairement à une idée couramment répandue, médecine classique et médecine naturelle ne s’opposent pas toujours. Parfois, les variantes de la médecine naturelle (naturopathie, aromathérapie, florothérapie…) suffisent à enrayer un mal dans le cadre d’une automédication.

Cependant, il convient de demander l’avis de votre médecin traitant, qui peut vous conseiller l’huile essentielle d’eucalyptus bio en complément d’un remède plus “conventionnel”… en plus de vous mettre en garde contre d’éventuelles contre-indications indésirables.

Huile essentielle de lavande bio : le couteau suisse de l’aromathérapie !

Mise à jour 19 avril 2021 à 04:00

En aromathérapie, l’huile essentielle de lavande bio fait beaucoup parler d’elle. Mais entre la lavande vraie et la lavande aspic, encore faut-il ne pas tout confondre. Passons en revue les vertus santé de cette plante provençale.

Huile essentielle de lavande bio : gare aux écueils !

Même si le raccourci est fréquent, parler d’huile essentielle de lavande est en réalité incomplet. Plus précisément, il existe différentes variétés de lavande, qui vont donner naissance à des huiles bien distinctes du point de vue chimique. Parmi les plus fréquemment rencontrées, citons :

  • la lavande vraie (lavandula angustifolia), aussi appelée lavande fine ou lavande officinale ;
  • la lavande aspic (lavandula latifolia) ;
  • la lavande stoechade (lavandula stoechas).

Attention à bien les dissocier ! La lavande stoechade est particulièrement neurotoxique et abortive : elle sera proscrite en automédication.
Riche en 1,8-cinéole, la lavande aspic reste déconseillée aux asthmatiques ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes. Sans les contre-indications précédentes, elle pourra toutefois s’employer à partir de 3 ans sur une piqûre d’insecte, ou comme antalgique de première intention.
Quand on évoque l’huile essentielle de lavande, c’est finalement de la lavande vraie (ou fine) dont il s’agit. Très souple d’utilisation, elle recèle en effet de nombreuses propriétés qui la rendent incontournable.

Qui peut utiliser l’huile de lavande vraie ?

Composée en majorité de linalol (32 à 42 %) et d’acétate de linalyle (42 à 52 %), l’huile de lavande vraie bio s’adresse à un public très large. Elle fait partie des rares huiles indiquées chez la femme allaitante, ou enceinte à partir du troisième mois de grossesse. En très faible dilution dans une huile végétale, elle pourra même s’employer chez le nourrisson – avec contrôle médical toutefois.

Quels sont les bienfaits de l’huile de lavande fine ?

Une bonne décontractante

En cas de contracture lors d’un effort, ou de tensions musculaires dues au stress, la lavande vraie s’emploiera seule ou en synergie avec d’autres huiles essentielles (comme la gaulthérie). En plus de favoriser le relâchement des muscles, elle exerce un léger effet antalgique qui temporise la douleur.

Un antispasmodique intéressant

La lavande vraie aide également à soulager les spasmes digestifs et les crampes intestinales. En cas de douleurs menstruelles, elle apaisera aussi les contractions utérines. Par voie cutanée, vous pouvez notamment l’associer au basilic tropical, grand antispasmodique des voies digestives, en diluant le tout dans une huile de millepertuis.

Une cicatrisante et astringente de premier plan

En cas de coup de soleil ou de brûlure, l’huile essentielle de lavande accélère la cicatrisation. Pensez également à elle en cas d’infection respiratoire : ses propriétés astringentes participent à restaurer les tissus épithéliaux, et réduisent les toux traînantes qui s’éternisent parfois pendant plusieurs semaines.

Une légère sédative

Vous vous sentez stressé ou énervé ? La lavande fine est tout indiquée pour recouvrer apaisement et sérénité. En massage sur le plexus solaire à hauteur de 5 % dans une huile de millepertuis, elle favorise le retour au calme et facilite l’endormissement. En cas de crise d’angoisse, il est possible d’en prendre 1 goutte en sublingual.

Sécuritaire et polyvalente, l’huile essentielle de lavande vraie constitue l’indispensable de la trousse à pharmacie. Mais comme tout traitement aromatique, il convient de l’employer aux doses physiologiques. Rapprochez-vous d’un conseiller en aromathérapie ou d’un médecin aromathérapeute pour en savoir plus.

Comment renforcer ses défenses naturelles ?

Mise à jour 14 juillet 2021 à 02:47

Dans l’article intitulé « Les huiles essentielles, le dossier complet », quelques conseils généraux sont mis en évidence pour vous aider à prendre soin de vous et de vos proches naturellement au quotidien. Dans ce nouvel article, découvrez d’autres astuces pour améliorer et renforcer votre immunité grâce à la fonction antivirale des huiles essentielles.

Un certain nombre d’études (4-6) ont montré que les huiles essentielles ont de fortes capacités antivirales contre les virus à ARN et à ADN. Elles peuvent être utilisées pour désinfecter les mains, assainir l’environnement et soutenir le système immunitaire.

Le diffuseur d’huiles essentielles: Bon ou mauvais pour la santé ?

Mise à jour 13 avril 2022 à 11:44

Diffusion huiles essentielles bio: ce qu’il faut savoir pour préserver votre santé

L’utilisation des diffuseurs d’huiles essentielles se multiplie au sein des foyers français. Plébiscités pour leurs vertus “purificatrices”, “assainissantes” et “rafraichissantes” de l’air ambiant, ces produits mettent en avant l’argument “naturel” pour rassurer les consommateurs. Peut-on pour autant diffuser toutes les huiles essentielles sans aucun danger pour la santé ?

Diffuseurs d’huiles essentielles : pas si sains que ça ?

Pour se détendre, assainir une pièce des mauvaises odeurs et microbes, ou pour faciliter le sommeil, diffuser une huile essentielle est devenu un réflexe rapide et agréable. On préfère en général s’orienter vers ces formules considérées comme meilleures pour la santé que vers les désodorisants classiques. Tous les diffuseurs, quelle que soit leur technologie de diffusion, ont un principe identique : répandre dans l’atmosphère des molécules aromatiques d’huiles essentielles, sans les chauffer au-delà de 40°C.

Cependant, l’aspect naturel des substances diffusées ne rime pas toujours avec “sans danger“. En effet, le manque d’informations fiables sur les étiquettes des diffuseurs ne permettent pas de différencier les produits vertueux des moins conseillés. La plupart exposent la peau et les voies respiratoires à des particules à risques.

diffuseur d'huiles essentiellesMano Mano Diffuseur d’huiles essentielles
diffuseur d'huile essentielleLa Redoute Diffuseur d’huiles essentielles

Mise en garde sur les risques pour la santé

En réalité, toutes les huiles et essences naturelles ne sont pas bonnes à diffuser. Les huiles essentielles à éviter sont celles riches en phénols (à base de clou de girofle, d’origan, de la sarriette) qui sont assez irritantes pour vos muqueuses. Également, les huiles constituées de cétones, toxiques pour le système nerveux. C’est par exemple le romarin à verbénone.

Les symptômes les plus récurrents de ces intoxications se résument à des atteintes digestives (constipations, vomissements, nausées…), des céphalées, des vertiges, des irritations oculaires et des atteintes cutanées (démangeaisons, éruptions sur la peau, rougeurs…). Les personnes asthmatiques et allergiques étant particulièrement vulnérables.
*
Ayez également à l’esprit que les diffuseurs d’huiles essentielles sont à manier avec beaucoup de précaution, car pouvant contenir des propriétés allergisantes. Plusieurs associations de consommateurs ont passé au crible des marques phares de diffuseurs qui incorporent des composants naturels. Le résultat est sans appel : un produit sur deux est à éviter !

Les bons réflexes en matière de choix de diffuseur d’huiles essentielles

La première précaution élémentaire pour ne pas vous exposer à des risques est d’avoir un diffuseur d’huiles essentielles de très bonne qualité. À cet effet, deux propositions s’offrent à vous :

• les diffuseurs par brumisation (avec de la vapeur d’eau froide) ;

• les diffuseurs par nébulisation (par souffle froid).

Ces deux technologies de diffusion fonctionnent à froid pour préserver les vertus des huiles essentielles. Les diffuseurs qui chauffent l’huile sont à bannir car leurs mécanismes de fonctionnement dénaturent les précieuses essences. Quel intérêt auriez-vous à vous retrouver avec des particules polluantes dans votre espace de vie au lieu d’une utilisation confortable de vos huiles essentielles ?

Il faut par ailleurs adapter la diffusion des huiles essentielles à la taille de votre pièce. Il est déconseillé de saturer l’atmosphère en molécules aromatiques. Inutile donc de vous enfermer dans une espèce de sauna aromatique ! Après la diffusion, aérez suffisamment la pièce. On sera spécialement vigilant avec les tout-petits et les femmes enceintes pour qui la diffusion de certaines essences naturelles est à proscrire.

Une diffusion bienfaisante ne doit pas se faire de façon continue. Les meilleurs appareils disposent d’un réglage de la puissance d’émission et des cycles automatiques de marche et d’arrêt.

Les Diffuseurs d’Huiles Essentielles: Le Comparatif Complet

Mise à jour 19 avril 2022 à 12:51

Les 8 différents systèmes de diffuseurs d’huiles essentielles bio

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ? Selon la norme ISO 9235 pour ces matières premières aromatiques d’origine naturelle, une huile essentielle est définie comme un “produit obtenu à partir d’une matière première d’origine végétale, après séparation de la phase aqueuse par des procédés physiques”. La première chose à faire avant de diffuser une huile essentielle est de comprendre de quel produit il s’agit.

Un produit naturel, qui vient des plantes, mais qui a été privé de sa partie aqueuse, soit de son eau par un procédé technique. Il n’en est resté que l’huile. Le terme d’”huile” est pourtant moins important que celui d’essentielle. Le mot est fort. Il masque et dévoile à la fois le fait qu’il s’agit d’un produit très concentré, qu’il va falloir diffuser, c’est-à-dire déconcentrer, pour pouvoir être absorbé sans risque.

Vous trouverez dans cet article des éléments pour comprendre sur quels critères les diffuseurs d’huiles essentielles peuvent être comparés. Il en existe aujourd’hui de toutes les formes et toutes les couleurs, nous avons donc sélectionné quelques-uns des diffuseurs les plus emblématiques pour faciliter votre choix. Voici le comparatif complet des diffuseurs d’huiles essentielles.

Diffuseur n°1 La bougie et sa chaleur sous une coupelle entre 7,20 à 9 euros
Diffuseur n°2 La diffusion passive par capillarité avec les tigettes de bois de 17,50 à 23 euros

Diffuseur n°3 La diffusion par chaleur douce de 27 à 33 euros

Diffuseur n°4 La diffusion par ventilation nomade de 8 à 12 euros

Mise en garde : Les huiles essentielles bio, un produit naturel, mais très concentré

Savoir ce qu’on diffuse : éviter les produits prêts à l’emploi

La façon dont vous allez consommer cette huile essentielle aura un impact plus ou moins grand sur votre moral, votre bien-être, ou même votre santé. Prenez soin de ce que vous mettez dans un diffuseur est une première recommandation.

Pour les débutants, le choix du diffuseur, qui peut être réglable par programmation électronique, ou très facilement transportable, ou encore peu puissant, est à porter à la réflexion.

Garder une maîtrise sur le temps de diffusion

Saturer l’espace d’une odeur, même bénéfique et d’usage thérapeutique, peut nuire d’une façon ou d’une autre. Les espaces de la maison, comme la voie respiratoire, méritent quotidiennement notre attention. Aérer, assainir, et ne pas saturer l’air que l’on respire.

Ou alors le faire en durées homéopathiques est le mieux. Le meilleur diffuseur d’huiles essentielles, selon votre mode de vie, votre façon de partager l’espace de vie et d’occuper ses pièces est variable.

Pour commencer, optez pour les diffuseurs d’huiles essentielles les moins puissants et les moins chers, s’il s’agit d’usage privé. Les plus perfectionnés ont aussi leurs avantages et leurs inconvénients.

Diffuseur n°5 Le diffuseur de brumisation et apparence de lanterne traditionnelle chinoise de 47 à 54 euros

Diffuseur n°6 Diffuseur par nébulisation de 72 à 95 euros

Diffuseur n°7 Le diffuseur Néolia par nébulisation de 75 à 99 euros

Diffuseur n°8 Le diffuseur Kaolia, vous met dans l’ambiance des cérémonies bouddhistes zen de 35 à 42 euros

Si vous diffusez, aérez !

Éviter d’aérer pour garder le principe des huiles essentielles n’est pas bon : beaucoup de produits toxiques dans l’air des habitations restent prisonniers et mettent à mal vos défenses immunitaires. Préférez, dans le doute, des appareils à amplitude de diffusion réduite, si vous avez besoin de partager une pièce avec des personnes qui peuvent être sensibles, ou si la pièce est multi-usage.

Les moins chers, les diffuseurs à technologie traditionnelle

La bougie et sa chaleur sous une coupelle, avantage et inconvénient

L’inconvénient de la bougie est que sa température est trop forte et détruit les propriétés des huiles essentielles. Rien qu’à sa circonférence, la température y est de 600 degrés, et au point le plus chaud, elle atteint 1200 degrés.

Bougie huile essentielle

La diffusion passive par capillarité avec les tigettes de bois

Les tigettes, par exemple, qui diffusent les parfums diffusent aussi les huiles essentielles. Leur efficacité dans un périmètre restreint permet de tester certaines huiles essentielles si vous êtes encore novices. Leur avantage est d’être donc inoffensifs par une diffusion limitée, mais aussi par l’absence de flamme, qui détruirait le produit, et l’absence de technologie électronique, qui émet des vibrations gênantes pour certaines personnes.

Les pots à tigettes ne nuisent pas et peuvent se placer sans risque dans toutes les pièces de la maison. Leur efficacité et leur simplicité trouvent un emploi judicieux dans les espaces exigus (toilettes, petit bureau, rebord de fenêtre). Pas besoin de prise électrique, vous pouvez même les emmener à l’extérieur ! 6,50 euros seulement pour le lot.

Tigettes d'huile essentielle

L’huile essentielle : médicament ou aromatisant ?

Vous l’avez compris, le meilleur diffuseur d’huile essentielle est à sélectionner en vertu de :

  • à qui il s’adresse ;
  • à quel usage, thérapeutique ou aromatique, il est destiné ;
  • si c’est pour un usage thérapeutique, des effets secondaires notifiés par le pharmacien ;
  • dans quelle pièce et quel volume le diffuseur d’huiles essentielles opère.

Pour une diffusion à petit prix

La diffusion par chaleur douce

La diffusion par chaleur douce, contrairement à la chaleur forte de la bougie, porte par une simple résistance la température à 40 degrés maximum et chauffe l’huile tout doucement. Ce procédé peu puissant a pourtant l’avantage d’être très silencieux, et diffuse parfaitement les huiles sans les dénaturer, dans des espaces de 10 à 20 mètres carrés.

Le diffuseur par chaleur douce Calorya N°4 présente de façon cosy et ludique ce principe de diffusion. Un variateur permet d’ajuster la lumière ainsi que l’intensité de la diffusion. Une lampe et un diffuseur, l’appareil combine les deux fonctions pour un prix inférieur à 30 euros. En bois et en verre, la simplicité de son fonctionnement est un avantage de plus.

diffuseur d'huile essentielle calorie

La diffusion par ventilation

Nature et découvertes propose un panel de diffuseurs simples à utiliser en mode nomade. Ces diffuseurs d’huile essentielle se branchent sur de simples ports usb. Petits, et dotés d’un système de branchement approprié, vous pouvez même en utiliser certains modèles sur l’allume-cigare de la voiture, en le disposant sur la grille de climatisation de la voiture.

D’un simple clip, ce diffuseur discret, au design moderne et original, vous permet de remplir l’habitacle de votre voiture de senteurs qui effaceront toute trace d’odeur d’essence. Pour 8 euros, ce sont parmi les moins chers.
Comment choisir entre chaleur douce ou ventilation ? Encore une fois, en fonction des priorités, de l’impact voulu sur une ou plusieurs personnes, mais aussi du lieu, car nous avons vu que le diffuseur devenu nomade a sa place partout aujourd’hui, de votre balcon à votre voiture, en passant par la table de votre bureau sur votre lieu de travail.

Diffuseur nomade d'huile essentielle

Usage thérapeutique ou design olfactif ?

Le design olfactif avant tout : une technologie qui se dissimule

Le design olfactif prend de plus en plus d’importance et se conjugue avec la vogue du minimalisme pour imposer des diffuseurs de plus en plus puissants dans les espaces de vie et de travail. Attention quand les deux critères thérapeutique et olfactif se conjuguent, car toutes les huiles essentielles ne se marient pas bien.

Du grand au très grand espace : la brumisation et la nébulisation

Du grand au très grand espace, la technique de brumisation a l’avantage de diffuser très rapidement et très loin les huiles essentielles. Lorsqu’on veut vite changer l’énergie d’une pièce ou masquer une odeur, c’est l’outil le plus approprié. La brumisation ou la nébulisation peut en un peu de temps habiller la pièce d’une nouvelle sensation. Une fois l’effet obtenu avec si peu de moyens, veillez à stopper la diffusion. L’inconvénient de cette diffusion par brumisation est qu’elle occasionne un léger gaspillage car les gouttes d’huiles dans l’air retombent vite.

La nébulisation, plus chère, vous permettra de moins gaspiller car les gouttes non dispersées sont récupérées dans le récipient.

Diffuseurs d’huiles essentielles bio: modes et formes

Entrez dans la galaxie des diffuseurs. Une fois les techniques bien intégrées, vous pouvez mieux observer les formes, qui sont pour les uns accessoires, pour les autres essentielles. Un diffuseur est en effet un objet utile, mais autant le choisir pour que son design ne nuise pas à la beauté de vos pièces. Objet thérapeutique, il devient également un objet d’agrément, tellement certaines marques ont soigné son look ainsi que ses matériaux. En voici une petite sélection.

Pour les nostalgiques des veillées au coin du feu

  • Si vous êtes comme beaucoup, attiré par les huiles essentielles en raison du lien avec la plante, la nature, et que vous aimeriez vous rapprocher le plus possible d’un environnement aux inspirations végétales et traditionnelles ;
  • si vous appréciez les huiles essentielles tout autant pour le voyage qu’elles vous font vivre à pleines senteurs que pour leurs qualités thérapeutiques indéniables ;
  • si vous rêvez de tentes en plein désert ou au creux de la forêt et de veillées à la bougie ou au coin du feu ;

Rassurez-vous.
Nous vous avons trouvé LE diffuseur qui marie technique de brumisation et apparence de lanterne traditionnelle chinoise. Le comble du chic chez ce diffuseur est que la technique elle-même, ici la brumisation, peut être vécue comme un voyage en pays asiatique : regardez les volutes lentement se former au-dessus de la lanterne qui semble abriter une bougie, et retrouvez ces paysages noyés sous la brumes des estampes japonaises et des gravures chinoises.

Ambiance zen garantie ! Il se nomme diffuseur Vela pour un prix modique et une surface efficace couverte de 50 mètres carrés.

Diffuseur d'huile essentielle cela

Attention, diffuseur puissant

Avec le diffuseur Ona, la surface couverte est de 100 mètres carrés. Mais l’avantage de ce diffuseur, dont l’intensité variable peut se régler électroniquement, c’est qu’il dissimule entièrement ses qualités de performance derrière un aspect bonhomme, simple, modeste, dans une sobriété toute japonaise.

Ici la perfection est cherchée dans une forme traditionnelle de poterie allongée en forme de jarre qui ne déparerait pas l’atelier d’un céramiste ou d’un maître potier.

Retourner aux sources, et se faire plaisir avec un objet ultra sophistiqué, cela est bienvenu avec ce diffuseur par nébulisation, la plus haute technologie à ce jour pour diffuser les huiles essentielles.

De plus, ce produit est conçu à base de matériaux écologiques : fibre de bambou, de pin de Nouvelle-Zélande et de maïs. Ses différentes teintes de couleurs lui viennent de pigments de couleurs naturels, et sa verrerie est issue d’un verre soufflé à la bouche. Cet objet raffiné est proposé à un tarif peu excessif entre 72 et 75 euros.

diffuseur ona

L’huile essentielle pour remplacer le café

Quel est le produit qui mène le plus au burn out au bureau, si ce n’est le café ? Il excite artificiellement et épuise nerveusement. Tentez la substitution camouflée grâce à ce nouveau diffuseur. Le diffuseur Néolia par nébulisation adopte le même dessin graphique et le même principe qu’un expresso à la machine.

Vous êtes tenté par un petit café ? Essayez ce diffuseur qui dose lui-même le flacon d’huile essentielle et sans en avoir l’air, réduit les coûts et les gaspillages. Puissant grâce au procédé de nébulisation, ce diffuseur a une amplitude efficace dans les pièces jusqu’à 100 mètres carrés, et son usage est très simple.

Il se branche sur secteur ou sur un port USB. Il s’adapte à tous les designs, et son look discret en fait le partenaire parfait pour des conversations animées par de nouvelles senteurs. Une pause Huile Essentielle ? Son prix, très raisonnable, vous est proposé de 69 à 75 euros.

diffuseur d'huiles essentielles neolia

Un look carré qui invite au rituel

Pour aller dans des moments privilégiés de retrait, où le rituel et la relaxation sont de rigueur, le diffuseur Kaolia, avec son design tout-à-fait carré, vous met dans l’ambiance des cérémonies bouddhistes zen au cours desquelles l’encens et son odeur partent en fumée.

L’image ici est parfaitement restituée , sauf qu’à la place de la fumée, c’est de la brume d’huile essentielle qui s’envole en ligne droite vers le ciel, et qu’au lieu de l’encens qui brûle, c’est votre extrait qui s’envole et se disperse ainsi dans l’atmosphère.

Diffuseur d'huiles essentielles kaolin

Des diffuseurs pour mieux combattre le rhume

Faut-il conjuguer plusieurs huiles dans un même diffuseur dans un usage thérapeutique ? Oui, car chaque Huile Essentielle possède des vertus spécifiques reconnues et l’association de deux d’entre elles, ou plus, ne peut être que bénéfique.

Pour améliorer les défenses immunitaires, ces cinq huiles créent une belle synergie pour vos pièces et sont sans danger pour les enfants. Arbre à thé, citron, eucalyptus radié, pamplemousse, ravintsara. Citron et pamplemousse sont des antiseptiques. Diffusés, ils assainissent l’air. En complément le tea tree, l’eucalyptus aident à dégager les voies respiratoires, et ravintsara fait des miracles sur tous les maux de gorges.

Les bienfaits de la vitamine D comment en obtenir suffisamment

Mise à jour 21 mars 2021 à 05:27

La vitamine D, comment en obtenir suffisamment ?

Bien que la plupart des Français passent plus de temps à l’intérieur, soit en restant à la maison soit en travaillant, il est impératif de s’assurer que vous consommez toujours suffisamment de vitamine D.

L’importance de la vitamine D et pourquoi nous en avons besoin, comment nous l’obtenons et comment introduire au mieux des suppléments de vitamine D dans notre quotidien.

Qu’est-ce que la vitamine D ?

La vitamine D est une vitamine et une hormone liposoluble. Presque toutes les cellules humaines contiennent des récepteurs de la vitamine D, ses fonctions sont donc très répandues. L’action de la vitamine D est unique en ce sens qu’elle peut influencer notre matériel génétique. Des preuves suggèrent que la vitamine D régule jusqu’à 200 gènes humains clés.

Quelles sont les fonctions de la vitamine D ?

Elle soutient une forte immunité en apportant de puissants bienfaits anti-inflammatoires.
Elle possède de puissantes propriétés d’amélioration de l’humeur.
Régule les niveaux de calcium et de phosphore dans le corps, nécessaires pour maintenir les os, les dents et les muscles en bonne santé.

Quelle est la différence entre la vitamine D2 et la vitamine D3 ?

La vitamine D existe sous deux formes:

  • La vitamine D2 (ergocalciférol)
  • La vitamine D3 (cholécalciférol).

Les sources alimentaires animales contiennent de la vitamine D3, tandis que les sources alimentaires végétales contiennent de la vitamine D2.  Les rayons solaires UVB convertissent la provitamine D (cholestérol) présente dans la peau humaine en vitamine D3. Ainsi, la vitamine D est également appelée “la vitamine soleil”.Vitamines D

Quelle est la forme préférée de la vitamine D ?

Pour récolter les nombreux bienfaits de la vitamine D, nous devons maintenir des taux sanguins optimaux. La forme préférée de vitamine D est la D3, car elle est plus efficace que la D2 pour augmenter les niveaux de vitamine D dans le sang.

Quelle est l’unité de mesure de la vitamine D ?

La vitamine D est exprimée soit en unités internationales (UI), soit en microgrammes (mcg ou μg). 1 UI de vitamine D équivaut à 0,025 mcg. Inversement, 1 mcg de vitamine D équivaut à 40 UI. Ceci est vrai quelle que soit son origine (plante, animal, soleil).

Quels sont les inconvénients des sources alimentaires d’origine végétale ?

Les champignons sont la seule source végétale de vitamine D, qui se trouve sous la forme défavorable de la vitamine D2. Les champignons exposés à la lumière UVB (100 g) = 400 UI. La levure de boulangerie exposée aux UVB contient de la vitamine D2, mais a montré une faible biodisponibilité. Comme vous pouvez le constater, il est pratiquement impossible de maintenir un statut sain en vitamine D par les seules sources végétales.

Quels sont les inconvénients des sources alimentaires animales ?

La quantité de vitamine D3 par source alimentaire animale est faible. La source la plus élevée étant le saumon sauvage (100 g) = 988 UI.

Il est donc difficile d’atteindre une dose quotidienne de 2000 UI pour un adulte (>18), uniquement à partir de sources alimentaires animales. Quels sont les inconvénients de la vitamine D provenant de la lumière du soleil ? Le soleil est la meilleure source de vitamine D3 pour l’homme, par rapport aux sources alimentaires.

Cependant, de nombreux facteurs affectent notre capacité à produire de la vitamine D à partir de la lumière du soleil.
L’heure de la journée : Il est prouvé que la vitamine D est mieux produite à midi. En effet, les rayons UVB sont les plus intenses et le corps est plus réceptif à la production de vitamine D à midi.

La couleur de notre peau :

La mélanine est un pigment présent dans la peau qui détermine la couleur de la peau. Elle agit comme un écran solaire naturel, protégeant notre peau contre les rayons UV nocifs. Ainsi, les personnes ayant la peau foncée ont besoin de plus de temps au soleil que les personnes ayant la peau claire. Il faut environ 30 minutes à trois heures de plus pour produire la même quantité de vitamine D.
Quantité de peau exposée : Plus la peau est exposée au soleil, plus vous pouvez produire de vitamine D. Pour répondre à vos besoins quotidiens en vitamine D, environ un tiers de votre peau doit être exposé au soleil. Cela équivaut à exposer votre visage, vos bras et vos membres inférieurs.

Crème solaire

Crème solaire :

La protection solaire contient des composés qui bloquent la lumière du soleil, exposant ainsi la peau à moins de rayons UV. Il a été démontré que les écrans solaires bloquent les rayons UVB, inhibant ainsi la synthèse de la vitamine D.

Bien que l’impact à long terme d’un écran solaire sur notre statut en vitamine D reste peu concluant, il est toujours important de porter un écran solaire avec le SPF approprié pour protéger votre peau.

Période de l’année :

Les personnes vivant au France ne peuvent souvent pas produire suffisamment de vitamine D pendant l’hiver (octobre – mars). Cela s’explique par le fait que la force du soleil est d’une longueur d’onde UV insuffisante.

Supplément de vitamine D3

Les végétaliens et les végétariens n’ont pas d’autre choix que d’utiliser le soleil pour satisfaire leurs besoins quotidiens. En effet, les sources végétales sont rares et ne se présentent que sous la forme défavorable de la vitamine D2.

Pour maintenir vos niveaux dans une fourchette optimale, il est sage d’envisager la prise d’un supplément de vitamine D. En effet, de nombreux facteurs affectent notre capacité à produire de la vitamine D à partir de la lumière du soleil. Les suppléments de vitamine D sont également essentiels pour ceux qui s’abstiennent de s’exposer au soleil, ainsi que pour ceux qui ne consomment pas assez d’aliments riches en vitamine D3.

D’autres groupes à haut risque sont les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes souffrant d’obésité.

Quelle quantité de vitamine D devez-vous prendre dans un supplément ?

Carence en vitamine D :

Recommandation (>18 ans) : 5000 UI par jour pendant 2 mois, suivie d’une dose d’entretien de 2000 UI par jour.

Besoins quotidiens pour les différents groupes d’âge :
0-1 ans : 400-1000 UI
1-18 ans : 600-1000 UI
>18 ans : 1500-2000 UI
Quelle est la différence entre les gélules et les liquides de vitamine D ?

Les suppléments liquides peuvent être mieux absorbés, en particulier pour les personnes dont le système digestif est compromis. Les gélules sont très utiles pour masquer les goûts désagréables. Il s’agit essentiellement d’une question de préférence personnelle.

Huile essentielle de niaouli, le dossier complet

Mise à jour 19 avril 2022 à 12:12

Huile essentielle de niaouli : l’indispensable contre les maux hivernaux !

De nom latin Melaleuca Quinquenervia, l’huile essentielle de niaouli s’obtient par hydrodistillation des feuilles du niaouli, myrtacée originaire d’Australie et de Nouvelle-Calédonie. Véritable antiseptique naturel, on la retrouve dans des préparations pharmaceutiques variées sous le nom de goménol. Quelles sont ses vertus santé ? Existe-t-il des contre-indications particulières ? Examinons en détail ce remède précieux de l’aromathérapie.

Quels sont les bienfaits de l’huile essentielle de niaouli ?

Un antiviral puissant

Anti-infectieux large spectre, cette huile essentielle dispose surtout d’excellentes propriétés antivirales. Redoutable dans les affections cutanées, elle s’emploie notamment dans le traitement de l’herpès labial, de la varicelle ou du zona. En synergie avec d’autres huiles, elle demeure intéressante en cas de gastro-entérite ou de mononucléose.
Un peu moins performante sur la sphère bactérienne, elle reste toutefois efficace pour combattre les bactéries à gram positif, comme les staphylocoques.

Promo -20%
  • Comme la lavande vraie, l'huile essentielle de niaouli est considérée comme une panacée tant ses indications sont larges
  • Trucs & astuces: 1 goutte HECT niaouli + 1 goutte HECT géranium d'Egypte dans votre crème de nuit suffira à vous faire bénéficier de l’action toniqu...
  • Conseils: 2 gouttes, 3 fois par jour sur un support neutre (miel, sucre de canne, huile végétale)
amazon
Voir plus Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Un décongestionnant des voies respiratoires

Grâce à sa teneur en oxydes terpéniques (1,8-cinéole) et en monoterpènes, l’huile essentielle de niaouli est anticatarrhale, mucolytique et expectorante. Elle participe ainsi à désencombrer les sinus et les bronches, améliorant le confort respiratoire du malade. Immunostimulante, elle est donc particulièrement indiquée en diffusion dans le traitement des infections hivernales comme :

  • la bronchite ;
  • le rhume ;
  • la sinusite ;
  • la grippe ;
  • l’otite.

Une alliée de la circulation veineuse et lymphatique

Contenant 6 à 15 % de viridiflorol, cette huile s’affiche comme un décongestionnant veineux et lymphatique notable – à l’image de l’huile essentielle de cyprès toujours vert. Diluée à 7 % dans une huile de noisette ou de calophylle, elle soulage jambes lourdes et varices.

Niaouli

Une huile radioprotectrice

En prévention ou en soin, l’huile essentielle de niaouli apaise les peaux lésées par une radiodermite, pathologie causée par des expositions répétées aux radiations ionisantes. Sur avis médical, elle peut constituer un bon accompagnement lors d’une radiothérapie.

Comment bien utiliser cette huile ?

L’huile essentielle de niaouli s’emploie essentiellement par voie cutanée, par inhalation (dans un mouchoir par exemple), ou par diffusion atmosphérique.
En application sur la peau, il est recommandé de la diluer, seule ou avec d’autres huiles essentielles, dans une huile végétale.
Avant la première utilisation, pensez à réaliser un test dans le pli du coude, afin de guetter toute réaction allergique éventuelle.

Contre-indications

Cette huile ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes.
Riche en oxydes, elle sera évitée chez les personnes asthmatiques, car elle tend à assécher les muqueuses aériennes et à provoquer des irritations.
Enfin, l’huile essentielle de niaouli aurait un effet « œstrogène-like », c’est-à-dire qu’elle mimerait ou stimulerait la production d’œstrogènes dans l’organisme. Elle reste donc déconseillée aux personnes souffrant de maladies oestrogéno-dépendantes (cancers du sein, de l’ovaire, mastoses…) ou ayant des antécédents.

Sphère ORL, respiratoire, cutanée ou veineuse, l’huile essentielle de niaouli est résolument un vrai tout-terrain de l’aromathérapie. Puissante, elle exige cependant de respecter un certain nombre de précautions d’usage. En cas de doute, prenez conseil auprès de votre médecin ou d’un conseiller en aromathérapie.

Les huiles essentielles: le dossier complet

Mise à jour 19 avril 2022 à 12:14

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des extraits liquides concentrés et complexes qui sont obtenus par distillation à la vapeur des plantes aromatiques ou des organes de la plante (fleurs, feuilles, bois, racines, écorce, fruits, etc.). Par conséquent, les huiles essentielles sont des essences distillées de plantes aromatiques. Elle est composée d’une centaine de molécules aromatiques et terpéniques, particulièrement actifs et uniques pour la santé au quotidien.

Parmi les 800 000 plantes, peu de plantes aromatiques peuvent synthétiser des essences. Seuls 10% des règnes végétaux ont cette possibilité, mais ces plantes aromatiques présentent une maturité élevée. Des outils d’analyse chimique performants (chromatographie, spectrométrie de masse, etc.) permettent d’identifier la composition moléculaire des huiles essentielles.

L’origine et l’histoire des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont connues pour leurs puissantes propriétés curatives et thérapeutiques. Elles ont été utilisées pendant des milliers d’années et ont été oubliées au Moyen Âge. Jusqu’à l’arrivée des Arabes, ils ont été témoins de la nouvelle vague de la phytothérapie, puis ont occupé une place importante dans la bibliothèque de traitement à cette époque.

L’extraction des huiles essentielles par distillation à la vapeur d’eau naît à l’époque de la révolution industrielle et permet le développement de produits alimentaires et de parfums.Au début du XXème siècle, des chercheurs (Chamberland, Cadéac, Martindale) démontrent par leurs expérimentations le pouvoir antiseptique des huiles essentielles.

Les véritables “pères“ de l’aromathérapie sont Gattefossé puis Valnet et ses disciples. R.M.Gattefossé, pionnier de la parfumerie moderne se brûle les mains lors d’une explosion dans son laboratoire. Il a alors le réflexe de plonger ses mains dans un récipient rempli d’huile essentielle de lavande. Soulagé instantanément, sa plaie guérit avec une rapidité déconcertante. Etonné par ce résultat, il décide d’étudier les huiles essentielles et leurs propriétés.

L’extraction d’huiles essentielles par distillation à la vapeur est née pendant la révolution industrielle. Elle a permis le développement de produits d’alimentation et du parfum. Au début du XXe siècle, des chercheurs (Chamberland, Cardac, Martindale) ont prouvé que par leurs expériences, les huiles essentielles ont un pouvoir antiseptique, le véritable «père» de l’aromathérapie est Gatfors, puis Warnett et ses disciples. R.M. Gattefossé, le pionnier du parfum moderne, s’est brûlé les mains lors d’une explosion dans son laboratoire.

Huile essentielle
Huile essentielle

Ensuite, il aura  le réflexe de plonger ses mains dans un contenant d’huile essentielle de lavande. Il se soulagea instantanément et sa blessure guérit à une vitesse étonnante. Surpris par ce résultat, il décide d’étudier les huiles essentielles et leurs propriétés.

L’aromathérapie moderne était née.Aujourd’hui, des médecins (Valnet, Duraffourd, Lapraz, d’Hervincourt, Belaiche), des chercheurs de haut niveau (P. Franchomme) et des pharmaciens (Dominique Baudoux) ont définitivement assis la réputation, l’efficacité et l’extraordinaire richesse des huiles essentielles.

Comment extraire les huiles essentielles ?

De nombreuses méthodes sont utilisées pour extraire les substances aromatiques. Cette opération est l’une des opérations les plus difficiles et les plus délicates car elle vise à capturer les produits les plus délicats et les plus fragiles issus des végétaux sans en altérer la qualité. Les huiles essentielles sont l’essence des plantes. Produits plus “éthériques” que matériels pour certaines fleurs mais produits intimement liés à la matière et non directement diffusibles, les huiles essentielles sont des substances complexes et diverses, demandant pour leur obtention, des soins tout particuliers.

1: Cuve remplie de plantes aromatiques – 2: Cuve de distillation – 3: Essencier

Huiles essentielles françaises

Dosage des huiles essentielles

Les huiles essentielles offrent un maximum de possibilités et d’efficacité pour un minimum de toxicité aux doses prescrites.

Ces doses, fruit d’une longue expérience de chercheur, paraîtront dérisoires aux yeux de certains. En effet 2 à 3 gouttes sont peu de chose aux yeux de certains sauf lorsqu’il s’agit d’huiles essentielles douées d’une puissance réactive impressionnante.

Il est donc recommandé de respecter scrupuleusement les doses prescrites. Un excès n’apporterait rien de plus sur le plan thérapeutique mais pourrait, au contraire, causer des effets indésirables.

1
Promo -52%
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
3
Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Les différentes galéniques

Mixer plusieurs huiles essentielles, ou les accompagner d’une huile végétale, permet de développer leurs propriétés à travers leur complémentarité. Nous obtenons de cette manière une synergie qui va appuyer les modes d’action des huiles. Le champ des possibilités est infini et il se développe sans cesse de nouveaux produits sous différentes formes galéniques : solutions, capsules, gels, crèmes, lotions huileuses ovules, suppositoires, …

Formulés par nos experts scientifiques, ces produits  représentent de véritables alternatives intelligentes et innovantes dans tous les domaines de la santé, adaptées pour toute la famille. Prêts à l’emploi, ils sont sûrs et pratiques d’utilisation en toute sécurité.

Savoir reconnaitre une huile essentielle de qualité

  • 100% naturelle : non dénaturée avec des molécules de synthèse, des agents émulsifiants chimiques ou des huiles minérales
  • 100% pure : exempte d’autres huiles essentielles proches, d’huiles végétales, d’alcool, de térébenthine, …
  • 100% intégrale : non amputée, non décolorée, non déterpénée, non rectifiée, non suroxydée, non péroxydée

L’utilisation des huiles essentielles dans le cadre de l’aromathérapie scientifique répondent à des critères de qualité stricts :

Espèce botanique certifiée

Les huiles essentielles doivent impérativement provenir de plantes botaniquement certifiées, c’est-à-dire identifiées par deux noms latins, le latin étant la langue universellement reconnue en botanique.

  • Le premier nom désigne le genre (ex : Cinnamomum )
  • Le second désigne l’espèce (ex : camphora)
  • Exemple: Cinnamomum camphora – Ravintsara
  • Nature du produit : huile essentielle
  • BIO signifie “issu de l’agriculture biologique“ (Contrôle Certisys-BE-01)
  • Nom latin : dénomination botanique scientifique et s’il y a lieu le chémotype (CT)
  • CT = huile essentielle chémotypée, c’est-à-dire botaniquement et chimiquement définie
  • Nom commun
  • Organe distillé

Quelle partie de la plante distillée

Plante, huile essentielle

Les différentes parties d’une même plante (fleurs, feuilles, tiges, écorce, racines, etc.) peuvent produire des essences différentes. Par conséquent, la spécification des organes végétaux est tout aussi importante. L’huile essentielle de néroli est distillée à partir des fleurs du bigaradier (orange amère), tandis que l’huile essentielle de petit grain bigarade vient de la distillation de la feuille du même arbre.

Chémotypes

En fonction du biotope (ensoleillement, climat, composition du sol, altitude…), une même plante peut sécréter des essences biochimiquement complètement différentes. Ces mouvements de composition biochimique des huiles essentielles engendrent la notion de chémotype (CT). Les deux types chimiques de la même huile essentielle montrent non seulement des activités différentes, mais la toxicité varie également considérablement.

Exemple:

  • Thymus vulgaris  CT thujanol : Très sûr d’emploi, bien toléré par la peau
  • Thymus vulgaris CT thymol : Dermocaustique et hépatotoxique à doses élevées et prolongées

Le chémotype est la carte d’identité d’une huile essentielle. il est préconisé l’utilisation d’Huiles Essentielles ChémoTypées.

La non-information de cette distinction entre plusieurs chémotypes et le manque de précision dans l’identification de certaines huiles essentielles laissent la porte ouverte aux incidents reliés à leur toxicité et aux échecs thérapeutiques.

Les huiles essentielles H.E.C.T. de plantes aromatiques sont des produits à très forte concentration en principes actifs bien diversifiés ; elles n’ont pas tout à fait les mêmes indications que les plantes entières dont elles sont issues. Elles doivent être précautionneusement appliquées,  sans jamais dépasser la dose prescrite. Une huile essentielle H.E.C.T. contient, en moyenne, 75 molécules actives différentes, tandis que dans le médicament de synthèse, on ne peut évaluer les interactions que de trois molécules au mieux. On parle de l’action globale d’une huile essentielle H.E.C.T. sur l’ensemble du corps et de sa physiologie. L’aromathérapie est donc holistique mais efficace.

L’origine géographique

Le nom du pays ou d’une région apporte des précisions intéressantes sur le biotope (l’environnement) de la plante aromatique et définira sa composition biochimique particulière.

Le mode de culture

Cette précision vous dira si la plante est sauvage ou cultivée et issue d’une culture biologique (label bio) ou non.

Le stade de développement botanique

Les caractéristiques des chémotypes dépendent parfois du stade de développement: cueillette avant, pendant ou après floraison…

Le mode d’extraction

La composition des huiles essentielles peut varier selon le mode d’extraction utilisé : distillation, hydro-distillation, percolation, expression.

Quelle huile essentielle utiliserez-vous?

Cet article pourrait vous intéresser: Comment utiliser les huiles essentielles en toute sécurité ?

Les fabuleuses vertus de L’aloé véra

Mise à jour 11 décembre 2020 à 11:24

L’Aloe vera est une plante réputée dans le monde entier depuis l’Antiquité pour ses fabuleuses vertus, bonne pour la santé et le corps. Il est largement utilisé dans les médecines traditionnelles du monde entier et est largement reconnu principalement pour ses bienfaits de la peau, mais pas seulement. Vous pouvez aussi réaliser facilement des synergies avec des huiles essentielles et des huiles végétales! Voulez-vous en savoir plus?