L’huile essentielle de ravintsara, votre alliée contre les maux d’hiver

Parmi les huiles essentielles utilisées en aromathérapie, l’huile essentielle de ravintsara tient une place honorable grâce à ses nombreuses propriétés. Elle est obtenue par la distillation des feuilles de ravintsara – littéralement « bonne feuille », cet arbre originaire de Chine et implanté à Madagascar depuis plus d’un siècle.

Qu’est-ce que l’huile essentielle de ravintsara ?

L’huile essentielle de ravintsara est extraite par distillation des feuilles de l’arbre. L’arbre, dont le nom botanique est Cinnamomum camphora, est un arbre à camphre, de la famille des lauriers. Ce camphrier est surtout connu pour entrer dans la composition du fameux baume du tigre. Une fois que l’arbre a été implanté à Madagascar, le climat et le terroir de Madagascar lui ont permis de développer des propriétés différentes.

La distillation des feuilles pour obtenir l’huile essentielle se fait sur le lieu de récolte. Les feuilles sont séchées pendant quelques heures à 48 h, puis distillées pendant deux à trois heures. Environ 125 kilos de feuilles sont nécessaires pour 1 litre d’huile essentielle.

Quelle est sa composition ?

Le ravintsara est un arbre touffu à l’écorce rougeâtre, rugueuse et odorante. Les fleurs, d’environ 1 cm, sont de couleur jaunâtre. Le fruit est une drupe de 0,5 à 1 cm de diamètre qui est de couleur noire ou violet foncé à maturité. À l’intérieur du fruit se trouve une petite graine de 5 mm de diamètre. Les feuilles, qui mesurent de 3 à 10 cm de long, sont ovales et persistantes, et ressemblent aux feuilles de lauriers. Ce sont elles qui contiennent des cellules à essence dont on extrait l’HE ravintsara.

L’huile essentielle de ravintsara doit ses vertus thérapeutiques à la présence de :

  • oxydes terpéniques (50 à 65 %) : 1,8-cinéole aussi appelé eucalyptol ;
  • alcools terpéniques (15 à 20 %) : α-terpinéol, linalol ;
  • monoterpènes (20 à 25 %) : α et β-pinène, myrcène ;
  • sesquiterpènes (3 à 10 %).

Quels sont ses bienfaits ?

L’huile essentielle ravintsara est reconnue pour chacune des propriétés suivantes :

– Antivirale puissante, lutte contre les rhumes, grippes, bronchites, sinusites, refroidissements.

– Stimulante de l’appareil cardiorespiratoire, lutte contre la baisse d’immunité et les infections à répétition.

– Expectorante, mucolytique, favorise l’assainissement atmosphérique.

– Équilibrante du système nerveux.

– Tonique, énergisante, neurotonique

– Calmante, facilite le sommeil.

– Relaxante, lutte contre la nervosité.

Comment s’utilise l’huile essentielle de ravintsara ?

Crédit photo: Juan amari gonzalez

La ravintsara posologie varie en fonction des bienfaits recherchés :

– En mélange avec une préparation huileuse. Vous appliquez localement le mélange en massage ou en frictions sur le torse et aussi sur la partie haute du dos.

– En inhalation sèche en mettant quelques gouttes sur un mouchoir ou en inhalation humide en versant quelques gouttes dans un bol d’eau chaude. Vous humez l’huile essentielle pour dégager la respiration.

– En mélange avec votre huile pour purifier la peau. Vous l’appliquez en massage ou en frictions sur la zone concernée.

– En diffusion en utilisant un diffuseur huile essentielle en vue de purifier l’air et d’améliorer la respiration dans les pièces à vivre.

– En mélange avec une préparation huileuse, à déposer sur les faces internes des poignets et à humer en respirant profondément pour retrouver le calme.

– En mélange à appliquer sur le plexus solaire ou la colonne vertébrale afin de faciliter l’endormissement.

– En diffusion atmosphérique pour retrouver un bien-être psycho-émotionnel et énergétique.

– En mélange avec votre préparation pour le bain à verser dans l’eau chaude du bain pour un bain défatigant.

Quelles sont les contre-indications de l’huile essentielle de ravintsara ?

En raison de la présence de quelques composants biochimiques allergènes, l’utilisation de l’huile essentielle ravintsara présente des contre-indications à respecter :

– Les femmes enceintes de moins de 3 mois, les bébés de moins de 3 mois ainsi que les personnes asthmatiques doivent s’en priver.

– Les personnes épileptiques ne doivent pas s’en servir en raison du risque épileptogène qu’elle présente à forte dose.

– Déconseillée en inhalation et en diffusion aux personnes aux yeux irritables ou à la cornée sèche.

– Il y a un risque d’accoutumance en cas d’utilisation prolongée

– Possibilité de problèmes d’interférences médicamenteuses au-delà de plusieurs jours d’utilisation.

L’huile essentielle ravintsara est utilisée dans de nombreuses occasions. Elle est notamment très prisée pour ses propriétés antivirales, antibactériennes, expectorantes et aussi immunostimulantes. L’utilisation en est simple, mais des précautions s’avèrent nécessaires dans certains cas bien précis.

A lire: Les huiles essentielles: le dossier complet

Comment utiliser l’huile essentielle de Ravintsara ? le dossier complet

Les amateurs d’aromathérapie découvriront l’importance de l’huile essentielle de Ravintsara. Reconnu pour ses excellentes propriétés antivirales, immunostimulantes et anti-infectieuses, Il aide à combattre de nombreuses maladies.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Comment le reconnaître ?

Le Ravintsara ou camphrier (Cinnamomum camphora CT 1,8 cinéole) de Madagascar fait partie de la famille des Lauriers.

Qu’ils soient sauvages ou cultivés, les arbres touffus mesurent 5 à 8 mètres de long et peuvent atteindre 15 mètres. Il apprécie les zones humides et ensoleillées. Il convient aux zones à fortes pluies, aux températures supérieures à 5 ° C et aux sols sableux et drainants, car ses racines ne peuvent pas être trempées dans l’eau.

Les feuilles sombres sont ovales sur la face supérieure, larges, durables et brillantes. Ils émettent une odeur fraîche associée à 1,8 cinéole. L’huile essentielle de Ravintsara est obtenue par distillation des feuilles. Floraison de novembre à janvier, les fleurs sont vertes et ont trois pétales. Le fruit se compose de baies divisées en six parties, chaque partie contient des graines.

À quoi sert t’il ?

Ravintsara fournit d’excellentes huiles essentielles pour lutter contre les maladies hivernales et autres virus. Sous tous les angles, c’est impressionnant: efficacité, innocuité, tolérance. Il est utilisé pour les infections respiratoires telles que la rhinite, la rhinopharyngite et la toux grasse.

Superbe antivirale, elle est aussi une alliée utile pour la prévention de la grippe, et pour lutter contre toute forme d’infection virale : herpès, hépatite… Neurotonique, elle rééquilibre le système nerveux, elle tonifie lors d’un coup de mou et ralentit à l’inverse les coups de « speed ». Par conséquent, chacun peut réagir différemment à cette huile essentielle: certaines personnes se sentiront plus calmes, tandis que d’autres se sentiront plus énergiques. Il aide à rééquilibrer le corps et à retrouver son calme.

Comment l’utiliser ?

Comme nous l’avons dit plus haut, cette huile essentielle est un bon allié contre de nombreuses maladies, comme le rhume, la rhinite, la sinusite, le zona, l’herpès, etc. En fonction de son utilisation, il peut être pris par voie orale, sur la peau ou encore en olfaction.

 

Astuces et conseils d’utilisation :Synergie Ravintsara

Booster son immunité

  • 2 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara sur les poignets chaque matin (5 jours sur 7) ou 1 à 2 perles de Ravintsara avant le petit déjeuner, chaque jour, durant la période délicate.

 

La grippe

  • En cas de grippe ou de virus, 4 gouttes sur le thorax, 4 x / jour pendant 7 jours ou si vous préférez sur la colonne vertébrale. Pour les petits, massez 1 goutte diluée avec 2 gouttes dhuile végétale de noyau d’abricot sur la voûte plantaire (5 jours sur 7). Grâce à cette application cutanée, vous bénéficierez non seulement de tous les bienfaits de la voie cutanée (directement dans le sang), mais aussi des bienfaits de la respiration et des oreilles, du nez et de la gorge.
  • De plus, la chose intéressante à propos de l’application sur la voûte plantaire est qu’ils sont en contact direct avec les voies pulmonaires. Par conséquent, les poumons bénéficieront directement de l’eucalyptol contenu dans Ravintsara. Sur la peau: Par précaution, vous pouvez diluer l’huile essentielle de Ravintsara dans une huile végétale de votre choix.

Nez qui coule

  • En inhalation 5 gouttes dans un bol d’eau fumante, en l’absence de fièvre, durant 1 à 10 minutes, inhalé (3x/jour et il est recommandé de ne pas sortir immédiatement dehors après une inhalation.)
  • Seconde astuce : Diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara avec une huile végétale et masser au niveau des sinus. Attention, à ne pas mettre l’huile essentielle trop près des yeux. En cas d’huile essentielle dans les yeux, rincez immédiatement avec une huile végétale.

 

Bouton de lèvre

  • Diluer 1 goutte d’huile essentielle de Ravintsara avec une huile végétale et appliquer sur la zone touchée.

Créer son spray assainissant

  • Associez :
  • 200 gouttes d’essence de Citron
  • 300 gouttes dhuile essentielle de Ravintsara
  • 80 gouttes d’huile essentielle de Lavande vraie
  • Le tout dans un contenant Spray 30 ml.
  • Vaporisez plusieurs fois par jour pour purifier l’air et dégager une odeur agréable.

 

Vous ne voulez pas créer vous-même un spray désinfectant?

Utilisez un diffuseur pour diffuser l’huile essentielle de Ravintsara pendant 10 à 20 minutes, 3 fois par jour (10 à 15 gouttes d’huile essentielle suffisent).

La diffusion à travers un diffuseur ou un spray purifiera l’atmosphère. Ce simple geste peut renforcer l’immunité et éviter le risque de contamination. Vous pouvez également associer les huiles essentielles de pin sylvestre ou d’épinette noire en synergie de diffusion.

Précautions d’emploi :

  • Déconseillé pendant les 3 premiers mois de la grossesse et chez la femme allaitante
  • Pour les enfants en usage cutané uniquement : dès l’âge de 3 ans (voir la posologie)
  • Les asthmatiques et les épileptiques craignent un taux trop élevé de 1,8 cinéole. Le Ravintsara doit être utilisé en connaissance de cause.

Une bonne alternative pour les personnes asthmatiques est l’huile essentielle de MandravasarotraElle est aussi un trésor malgache mais provient de l’autre côté de l’île !

Pour en savoir plus, demandez conseils aux professionnels de la santé.