Tout savoir sur l’harpagophytum ou la griffe du diable

L’harpagophytum est une plante herbacée qui provient des régions arides et désertiques de l’Afrique du Sud. Elle peut venir à bout des douleurs musculaires, de la ménopause ou encore des crises de rhumatismes. Bienfaits, utilisation, origine, posologie… nous vous dévoilons tous les secrets de cette plante qui est encore méconnue dans le monde entier.

L’harpagophytum, qu’est-ce que c’est exactement ?

Cette plante qui fleurit dès les premières pluies est communément appelée « griffe du diable ». Cette appellation lui a été donnée en raison de ses fruits en forme de crochet qui ressemblent à des griffes acérées. Ces dernières prennent place sur des tiges rampantes qui peuvent atteindre jusqu’à 1,50 m sur le sable. L’harpagophytumse reconnaît tout de suite par ses feuilles crantées et charnues et ses fleurs violacées. Cette plante est ramassée et non cultivée. Ainsi, son développement en Europe risque de générer un manque de ressources.

Depuis quelques décennies, l’harpagophytum bio est utilisée pour soigner les douleurs liées aux articulations. L’arthrose en est un bon exemple. Son efficacité et ses bienfaits sur la santé ne sont plus à prouver.

Origine et composition de cette plante

  • Confort des articulations et mobilité
  • Les racines d'Harpagophytum possèdent des vertus sur les articulations : elles aident à maintenir la flexibilité des articulations et des tendons.
  • Un extrait d’Harpagophytum pour des actifs concentrés : Ce procédé technologique permet de concentrer les quantités de plantes et d’actifs contenues...
amazon
Voir plus Comparer les prix
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Cette plante originaire de l’Afrique du Sud, notamment dans les déserts de Namibie, de Kalahari ou Botswana, pousse sur des sols enrichis en oxyde de fer. Elle arrive à supporter les conditions extrêmes qui y sévissent grâce à ses racines enfoncées jusqu’à deux mètres sous terre. De cette manière, elle peut facilement stocker l’eau et les nutriments, essentiels à sa croissance. Aujourd’hui, l’harpagophytum est exportée massivement vers les pays occidentaux. Elle fait alors l’objet de menace et est soumise à des politiques écologiques.

Sa composition intègre plusieurs principes actifs tels que les flavonoïdes, les harpagosides, les terpénoïdes, les procumbosides et les glucosides. Ceux-ci sont réputés pour leurs pouvoirs antidouleurs. La plante possède aussi des propriétés antiphlogistiques et anti-inflammatoires. Elle regorge également de minéraux, de calcium, de vitamines B et C et de bêta-carotène.

Propriétés médicinales, bienfaits santé et indications

Les bienfaits de l’harpagophytum bio sont multiples. Cette plante complète et riche intervient le plus souvent pour un traitement phytothérapique. Elle est indiquée pour :

– Rendre les articulations souples et mobiles tout en favorisant la relaxation.

– Soulager les douleurs articulaires : arthrose des petites et grosses articulations (doigt, hanche, genou…).

Crédit photo: Cartworks

– Réduire l’ostéoporose causée par la ménopause. Selon des recherches récentes, lharpagophytum contribue au développement des ostéoblastes (cellules à l’origine du tissu osseux).

– Purifier l’organisme et faciliter la digestion.

– Réduire les douleurs dorsales surtout lombaires.

– Prévenir les problèmes relatifs aux douleurs digestives et à la perte d’appétit.

Toutefois, il est recommandé d’avoir l’avis d’un professionnel de santé bio pour commencer n’importe quel programme et de respecter la posologie afin d’éloigner les risques. L’harpagophytum est proscrit aux femmes enceintes, allaitantes et aux sujets souffrant d’hypertension artérielle. Il est également déconseillé en cas de calculs à la vésicule et d’ulcère à l’estomac.

Sous quelle forme prendre l’harpagophytum ?

Cette plante bio français se décline sous plusieurs formes. Vous pouvez en trouver :

  • en décoctions ou en tisanes de la racine. La préparation se caractérise par son goût amer ;
  • en solution (hydro-alcoolique, huiles essentielles, extrait aqueux).
  • en extraits secs (nébulisat en gélule ou poudre totale) ;
  • en pommade (elle s’étale directement sur la région douloureuse pour réduire les douleurs articulaires efficacement et rapidement) ;
  • sous forme de comprimés.

Les gélules (nébulisat ou poudre totale) et les solutions liquides sont à privilégier, car elles sont faciles à consommer. Par ailleurs, elles n’attaquent pas l’estomac. Pour une utilisation journalière, un produit étiqueté avec un logo bio est recommandé.

Qu’en est-il de la posologie ?

Le dosage préconisé par le fabricant pour que les actions de l’harpagophytum soient efficaces est le suivant : en cas de grosses douleurs, il convient d’en consommer en urgence. La raison est que les principes actifs de cette plante se propagent rapidement dans le corps. L‘harpagophytum est d’autant plus efficace lorsqu’elle sert de traitement de fond sur une base de 3 semaines, voire de 3 mois.

L’harpagophytum est idéale pour prévenir les douleurs inflammatoires, articulaires et chroniques. C’est pourquoi, les sportifs en ingèrent avant un entraînement ou une compétition, c’est-à-dire avant l’effort physique. La posologie et la dose quotidienne varient selon le produit (poudre, comprimés, capsules, gélules…). Pour des extraits secs, la dose est comprise entre 1000 à 2500 mg/j.

A lire: Pourquoi installer un diffuseur d’huiles essentielles dans la voiture ?